La Corrida des pruneaux, bien plus que de la course à pied

Après une année d’absence, l’épreuve organisée par la Maison Roucadil revient tambour battant ce samedi 16 octobre avec de nombreuses animations.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

La Corrida des pruneaux est devenue une véritable épreuve de running, très prisée des athlètes loisirs comme les plus chevronnés. Mais la course s’accompagne de nombreuses autres surprises


Freinés dans leur élan par l’obstacle pandémique et contraints au repos, les organisateurs de la Corrida des pruneaux reviennent dans la bastide avec des jambes régénérées, bien décidés à retrouver l’allure qui était la leur en 2019. A l’époque, une transformation majeure avait été opérée. Exit les petites facéties de course comme les bottes de paille ou autres pallox de noyaux, place à une véritable épreuve de running en bonne et due forme. L’effet avait été immédiat avec un boom de 40% de la participation. Après cette cinquième édition exceptionnelle, 2021 est attendue comme une nouvelle année record. La Maison Roucadil, qui porte cette manifestation avec la Confrérie du pruneau mi-cuit de la Saint-Luc, a donc remis les petits plats dans les grands. Le grand départ des courses de 5 et 10 km (une même boucle à parcourir une ou deux fois) sera donné à 18h. Les athlètes du Stade Villeneuvois et du MAC Monflanquin joueront les meneurs d’allure afin d’aider les concurrents à satisfaire leurs exigences chronométriques. Le parcours reste peu ou prou le même, avec toujours le cœur de ville comme terrain de jeu privilégié. « Malheureusement, nous ne pourrons pas emprunter le chemin de halage le long du Lot dans son intégralité car il a été fortement endommagé par les récentes intempéries », déplore Sébastien Mauron, le directeur de course. Une petite contrariété qui ne devrait toutefois pas gâcher la fête. D’autant plus que le menu de la journée s’annonce très copieux par ailleurs. Juste avant l’épreuve-reine, la « family » toujours très bon enfant permettra à ceux qui le souhaitent, y compris les plus jeunes, de chausser les baskets pour un petit quinze cents mètres des plus ludiques.


De nombreuses

animations

Vous en voulez encore ? Ça tombe bien, la Corrida ne s’adresse pas qu’aux sportifs. Un village commercial sera installé sur le parking au pied de la tour de Paris, toute la journée du samedi, dont une version éphémère hors les murs de la Boutique Roucadil. L’incontournable four à pruneaux sera bien-sûr installé dès le vendredi soir avec une inauguration en fanfare et l’intronisation au sein de la Confrérie du maire Guillaume Lepers. « Malgré la mauvaise récolte de cette année, on a réussi à sauver quelques prunes pour les cuire sur place et les faire déguster au public », glisse Stéphane Gondal, l’une des chevilles ouvrières de ce rendez-vous. Pour en profiter, il suffira de se rendre dans les commerces du centre-ville et d’y récupérer les poches dédiées à cet effet. Le concours culinaire arbitré par l’ancien chef du Stelsia Michel Vico, très apprécié en 2019, revient lui aussi. Cette fois, ce seront les restaurateurs locaux qui seront en compétition. Petite info insolite : le téléshopping de TF1 est annoncé de la partie pour présenter, entre autres, des ustensiles de cuisine... Enfin, pour clore la Corrida, un grand repas avec tous les (nombreux) bénévoles sera organisé dans le restaurant des Allées Gourmandes, privatisé pour l’occasion.


300 coureurs avaient pris le départ de l’édition 2019. Les organisateurs espèrent faire encore mieux cette année.

Des étudiants du lycée l’Oustal ont été associés dans le projet, aussi bien les jeunes en Bac pro commerce que les BTS Développement et animation des territoires ruraux. Ils ont notamment participé aux supports de communication et évalueront ensuite les retombées économiques.


Soutenir le commerce

« Si Sébastien Larroque (ndlr, le patron de Roucadil) et son équipe font tout ça, c’est pour répondre à un double objectif. Le premier, c’est la promotion du pruneau et en particulier le pruneau mi-cuit, véritable diamant noir du Lot-et-Garonne. Le second, c’est le soutien au commerce à Villeneuve-sur-Lot », lance Stéphane Gondal. C’est notamment pourquoi la Ville et la CAGV soutiennent de manière importante cette manifestation. « Nous, élus, avons cette volonté que Villeneuve se réapproprie le pruneau et que l’ensemble de la filière soit reconnue à sa juste valeur. Dans le cas présent, c’est fait très intelligemment en intéressant de manière transversale à la fois les jeunes, les sportifs, les restaurateurs et les commerçants », souligne Béatrice Vaquier, adjointe au maire à l’attractivité commerciale. En l’absence de Pruneau Show, il semblerait bien que la Corrida soit désormais le seul événement à mettre en valeur l’emblème du Département !


Renseignements //

Corrida des Pruneaux,

Samedi 16 octobre

Course Family (1,5 km) ouverte à tous : départ à 17h45.

Tarif dossard : 2€. Course 5 km et 10 km : départ à 18h.

Tarifs : 5/10 € (certificat médical obligatoire) Pré-inscriptions en ligne

ou sur place le jour de la course.

www.lacorridadespruneaux.fr


67 vues0 commentaire