L’Affranchi intègre le cercle fermé du Collège culinaire de France

Un an après l’obtention de son Bib gourmand, qu’il conserve au passage cette année, l’Affranchi a récemment été reconnu ‘Restaurant de qualité’ par le Collège culinaire de France.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Le chef Manuel Nunez est désormais reconnu restaurant de qualité par le Collège culinaire de France.


Depuis son ouverture il y a moins de trois ans, l’établissement situé sous les Cornières fait régulièrement parler de lui. Dès le début, Manuel Nunez a la vocation de populariser la cuisine gastronomique à travers ce mouvement « gastro-pop ». Ici, pas de cravate en salle, l’ambiance est décontractée. Mais en coulisses, on ne cesse de monter en puissance pour proposer une cuisine moderne, dynamique et créative. C’est d’ailleurs la devise de l’établissement. Une première récompense est survenue il y a un an tout juste, celle du Bib gourmand, attribuée par le célèbre Guide Michelin. Et pour démarrer cette nouvelle année, la devanture du restaurant s’est ornée d’une nouvelle plaque, le certifiant ‘Restaurant de qualité’ par le Collège culinaire de France. Une reconnaissance moins connue du grand public, instaurée par Alain Ducasse et Alain Dutournier, dont l’objectif est « de mettre en valeur l’héritage et l’avenir du patrimoine culinaire artisanal ». Ce collectif indépendant réunit à ce jour plus de 2 000 restaurants, et quelque 1 000 producteurs et artisans, tous de "qualité". « Bien plus que le goût, c’est toute une philosophie qui est récompensée », se réjouit le gérant.


« Profiter de cette période

pour créer des nouveautés »

Grâce à cette distinction, ce dernier a accès à un réseau de professionnels du secteur, distingués, comme lui, pour leur savoir-faire. « Cette appellation s’adresse à tout type de restaurant, que ce soit dans un petit village de France ou une grande ville, étoilé ou non. Ce qui les réunit tous, c’est avant tout un engagement authentique sur une amélioration continue de la qualité, mais aussi avoir une passion pour les produits, les producteurs et la convivialité », appuie Christian Regouby, membre du Collège culinaire de France. Constamment en recherche pour améliorer son offre culinaire, Manuel Nunez compte bien sur ce réseau pour développer de nouveaux partenariats. « Un de mes fournisseurs de légumes en fait déjà partie. A l’avenir, quand j’aurai besoin de nouveaux produits, je chercherai en priorité dans ce réseau où la qualité est de mise. Je sais que j’y trouverai mon bonheur ! ». La suite, le gérant y pense chaque jour. Si l’Affranchi est fermé temporairement, mesures sanitaires obligent, Manuel et son équipe mettent cette période à profit pour « faire encore mieux » quand la réouverture sera possible. « On évolue plus vite que prévu, on trouve de nouvelles idées, encore plus originales. Dès la reprise, que l’on espère avant l’été, nous proposerons de nouvelles choses aux clients. » Et qui sait, l’étoile viendra peut-être avec ?

225 vues0 commentaire