L’ABC sort son atout Elorza

L’équipe de Nationale 2 a trouvé son nouveau coach avec le Gersois Grégory Elorza.

Il a notamment oeuvré pour les équipes du Val d’Albret et de Valence-Condom. Rencontre.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Grégory Elorza a pu se présenter aux partenaires et bénévoles lors de la présentation de l’effectif de l’ABC


Hebdo : Comment s’est fait votre arrivée en tant que nouvel entraîneur ?

Grégory Elorza : J’étais un peu en contact avec Agen, ne serait-ce que par certains joueurs que j’ai déjà coaché. Puis le staff m’a contacté officiellement au mois de mai et les choses se sont mises en place, ça s’est fait naturellement. C’est un club qui est proche de chez moi certes, mais c’est surtout un club référencé dans la région donc ça m’intéressait de faire quelque chose avec eux. 


Hebdo : Vous êtes arrivés dans un contexte particulier… comment avez-vous géré le recrutement avec une baisse conséquente du budget ?

G.E. : On m’a annoncé une baisse de 30% du budget mais on est peut-être plus près des 40%… Pour le recrutement c’était très compliqué parce qu’on n’a pas pu tester physiquement les joueurs. On a pris beaucoup de renseignements, on y a passé du temps. Heureusement, nous avons accès à énormément de vidéos et j’ai passé beaucoup d’appels. Avec les moyens que nous avons cette année, j’espère qu’on ne s’est pas trompés ! Je suis passé par des clubs comme Auch ou Valence-Condom où les budgets étaient quasiment équivalents. Ça remet aussi l’église au centre du village puisqu’à partir du moment où on baisse les budgets, les joueurs sont obligés d’aller travailler et je suis entièrement pour.


Hebdo : Justement, parlez-nous de vos nouvelles recrues…

G.E. : Nous avons quatre mutés. Samir Nasri, je l’avais déjà fait venir à Valence-Condom (redescendue en Nationale 3 l’année dernière). C‘est quelqu’un qui physiquement, humainement et « baskettement » parlant remplit tout ce qu’on recherche. C’est un peu mon lieutenant ! Mohamedou Sy vient de Calais (Nationale 2) et il y avait d’autres clubs sur le coup donc ça a pris plus de temps. Ibrahima M’Bengué arrive de Nationale 3 et a été le meneur de jeu du Sénégal pendant deux préolympiques donc il a une bonne culture du basket. Puis il y a le poste de meneur de jeu auquel je suis très attaché et qui pour moi est prioritaire. Fin juin on a appris que Ridwan Rabah était sur le marché donc on a sauté sur l’occasion.


Hebdo : La touche Elorza, c’est quoi ?

G.E. : J’ai une façon de voir le basket qui est différente. Les joueurs se sont vites adaptés à mon discours et à ma façon de vouloir les faire jouer, en intégrant quatre nouveaux joueurs qui plus est. On a pu bien démarrer ensemble et avancer vite… trop vite même parce qu’on a constaté lors du match amical contre Garonne des lacunes sur la deuxième mi-temps. On va donc reprendre quelques points. La préparation est là pour ça ! Je joue beaucoup sur le fait que les joueurs aient envie de se retrouver pour pouvoir être performants. Souvent en début de saison, on est un peu en retard par rapport à d’autres équipes qui s’entraînent plus. Mais à un moment donné ça s’équilibre et ça bascule en notre faveur parce que l’effectif reste frais.


Hebdo : Comment s’annonce le début de saison selon vous ?

G.E. : On a appris aujourd’hui (interview réalisée le 25 août) par communiqué qu’il y a deux cas de Covid déclarés à Gardonne, équipe que l’on doit affronter ici au Stadium pour la première journée de championnat le 12 septembre. Ils sont en quatorzaine jusqu’au milieu de la semaine prochaine, ce qui ne les arrange évidemment pas pour la préparation. A l’heure actuelle, on ne nous oblige pas à tester nos effectifs comme nous ne sommes pas professionnels. Mais je reste persuadé que si la Fédération obligeait toutes les équipes à se tester, on détecterait bien plus de cas positifs, peut-être même dans nos rangs, ce qui amènerait au report de matchs….Donc il y a vraiment un flou qui règne sur le déroulé de la saison.


Si le budget de l’ABC a été amputé de près de 40%, le club accueille tout de même quatre nouveaux partenaires pour l’équipe première auxquels s’ajoute Speed Burger pour soutenir les espoirs.



225 vues0 commentaire

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube