L’îlot Montesquieu : une résidence séniors en devenir

Le projet d’une résidence services pour séniors en lieu et place de l’îlot Montesquieu avait été évoqué il y a trois ans déjà. La vente du bâtiment au groupe Duval Atlantique vient d’être validée en conseil municipal.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

La façade du bâtiment rue Paul-Pons prévoit une mise en valeur de la tour de la Mirande.


Le conseil municipal « extraordinaire » qui s’est tenu il y a quelques jours, avait pour objectif de voter la révision du projet de mandat avec l’adaptation de certains engagements suite à la crise sanitaire du Covid-19. Mais il a aussi été l’occasion de présenter le projet de réhabilitation immobilier de l’îlot Montesquieu, libre de toute occupation depuis le 1er janvier 2019, qui va être cédé au groupe Duval Atlantique pour en faire une résidence services destinée aux séniors autonomes. Un dossier qui a été mis sur la table il y a trois ans déjà... et enfin voté à l’unanimité lors de la séance du 14 décembre. La Ville a acté la cession à 1,1 million d’euros au groupe Duval, qui va investir de son côté 12 millions d’euros pour la refonte du bâtiment situé en cœur de ville.


97 logements allant du T1 au T3

« Pour les travaux, Duval va s’appuyer sur des entreprises locales. Ça a déjà commencé avec le choix d’un architecte agenais », raconte Jean Pinasseau, adjoint à l’urbanisme et au défi économique. Un architecte qui n’est autre que François de La Serre, également choisi pour le projet du nouveau stade Armandie. Rue Montesquieu, la construction existante va être en majorité démolie pour reconstruire un ensemble d’environ 5 500 m² de surface. Cet espace abritera 97 logements, allant du T1 au T3. Des appartements auxquels s’ajouteront divers services comme un restaurant, un centre de soins ou encore une salle informatique.


Redynamiser

le quartier

La futur résidence s’inscrit dans le cadre de la politique de réaménagement du centre-ville. L’occasion aussi de mettre en valeur la tour de la Mirande, monument historique du XVIe siècle, jusqu’alors dissimulé par une partie des bâtiments. « On ne parle pas que d’euros pour ce projet, on parle aussi de redynamiser un quartier. Il va permettre la création d’emplois. » La Ville peut enfin se réjouir de donner un second souffle à ce bâtiment, en accord avec son objectif de faire du centre d’Agen un lieu de vie où règne une grande mixité.


1,1M€ c’est le prix auquel la Ville va vendre le bâtiment à Duval Atlantique

« Je suis contente que ce projet sorte enfin de terre, depuis le temps qu’on en parlait ! Il est important d’assurer une autonomie des séniors en centre-ville. Cela s’inscrit parfaitement dans la recherche de vivre-ensemble que nous souhaitons insuffler », se réjouit Anne Galissaires, conseillère municipale déléguée aux personnes âgées. Ce projet était, on peut le dire, très attendu, puisqu’il a obtenu les faveurs de l’ensemble des élus. « Ce dossier est un chemin semé d’embûches, mais qui s’inscrit dans l’enjeu du bien vieillir chez soi », ajoute l’adjointe à la santé Nadège Lauzanna. En effet, voilà un projet qui, une fois concrétisé, permettra aux séniors de bénéficier de logements adaptés en plein cœur d’Agen. Située à cinq minutes à pied du marché couvert, de l’Hôtel de Ville et du théâtre, cette résidence sera aussi l’occasion d’apporter un nouveau dynamisme aux commerces de proximité.



51 vues0 commentaire

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube