L’épidémie gagne du terrain, la vaccination se met en place

Dans leur traditionnel point de situation bi-hebdomadaire, la préfecture et l’ARS ont actualisé les indicateurs locaux. Les cas repartent légèrement à la hausse tandis que les premiers Lot-et-Garonnais ont été vaccinés.

De nos journalistes : Charlotte Charlier et Dimitri Laleuf

René Marty, résident de l’Ehpad Les Terrasses à Puymirol, a été le premier vacciné contre le coronavirus en Lot-et-Garonne.



La situation épidémiologique en chiffres //

Sur la période de référence courant du 2 au 8 janvier, les indicateurs épidémiologiques sont repartis à la hausse aussi bien au niveau régional que départemental. Voici les données pour le Lot-et-Garonne :


- Taux d’incidence : 142,9 pour 100 000 habitants en population générale

- Taux de positivité : 6,1%

- 44 personnes hospitalisées dont 4 en soins critiques


- Une vingtaine de cas groupés recensés

- 175 décès depuis le début de l’épidémie

- 31 cas positifs chez les élèves


Cette « légère reprise » constatée, notamment dans les écoles où la situation évolue « de demi-journée en demi-journée » laisse présager une augmentation. Ce qui pousse Jean-Philippe Dargent, le directeur de cabinet du préfet, à maintenir « un niveau de vigilance très élevé ».


Le point sur la vaccination //

La vaccination en Lot-et-Garonne a démarré en fin de semaine dernière (voir ci-après). Elle s’articule autour de trois centres opérationnels, adossés aux établissements hospitaliers d’Agen, Marmande et Villeneuve. Un quatrième verra le jour d’ici la semaine prochaine à Nérac. « Le maillage envisagé prévoit un centre par tranche de 100 000 habitants environ afin d’éviter la dispersion des moyens. En complément, on n’exclut pas la possibilité d’avoir des centres additionnels comme à Fumel par exemple. On travaille à la fois sur le lieu d’implantation et le dimensionnement », détaille Joris Jonon, directeur départemental de l’ARS.

Les choses devraient accélérer avec l’arrivée du second vaccin. « Le vaccin Moderna ne présente pas les mêmes contraintes logistiques puisqu’il peut se conserver 30 jours entre 2 et 8 degrés, permettra d’élargir le dispositif », indique Joris Jonon.

En attendant, le Lot-et-Garonne consomme sur son stock de 4875 doses du vaccin Pfizer et sera réalimenté au fil de l’eau, sans précision pour l’instant sur les dates ni les quantités. Le CH d’Agen centralise l’approvisionnement qu’il redistribue ensuite aux Ehpad et pour les opérations autonomes (celles, par exemple, de la clinique Esquirol ou du SDIS qui ont déjà vacciné une partie de leurs équipes).


Comment se faire vacciner ? //

Ceux qui entrent dans les critères de public prioritaire peuvent prendre rendez-vous :


- Pour Agen : du lundi au samedi de 8h30 à 16h30 au 05.53.69.74.95 ou sur doctolib à l’adresse suivante https://www.doctolib.fr/hopital-public/agen/chan-reserve-professionnel-de-sante

- Pour Nérac : du lundi au samedi de 9h à 17h au 05 53 69 74 76 ou sur doctolib à l’adresse suivante https://www.doctolib.fr/hopital-public/nerac/centre-hospitalier-nerac-vaccination-covid

- Pour Villeneuve : du lundi au samedi de 9h à 17h au 05.53.72.28.00

- Pour Marmande : du lundi au samedi de 9h à 12h et 13h à 17h au 05.53.20.31.10


Le public défini comme « prioritaire » est constitué des résidents d’Ehpad, des professionnels de santé et des personnes en contact direct avec les populations vulnérables (comme les pompiers). Le cercle des bénéficiaires sera élargi dès lundi 18 janvier aux personnes de plus de 75 ans vivant à domicile. L’idée étant, à travers cette stratégie, de vacciner les personnes susceptibles de développer les formes les plus graves de la maladie et les professionnels de santé qui contribuent à maintenir le système.


Nombre de vaccinés sur le premier week-end : 650

Le port obligatoire du masque prolongé //

Un arrêté préfectoral est actuellement en vigueur, imposant le port du masque obligatoire dans les 22 communes lot-et-garonnaises de plus de 2500 habitants et dans les toutes les zones à forte densité (centres-bourgs, marchés...). Il court jusqu’au 20 janvier mais sera prolongé dans la semaine jusqu’au 31 mars prochain.

Sous réserve des annonces gouvernementales à venir, Jean-Philippe Dargent a précisé ce mardi 12 janvier que l’extension du couvre-feu (25 départements pour l’heure) n’était « pas d’actualité » en Lot-et-Garonne à ce jour.


Dont 241 résidents en Ehpad

Premières piqures à Puymirol //

Vendredi 8 janvier marquait le début de la campagne de vaccination contre le coronavirus en Lot-et-Garonne. L’Ehpad Les Terrasses, à Puymirol, s’est lancé en premier dans le grand bain. Pour l’occasion, le maire de la commune Jean-Louis Courreau a accueilli le préfet Jean-Noël Chavanne, le directeur départemental de l’ARS Joris Jonon, la vice-présidente du Conseil départemental Christine Gonzato-Roques, le Docteur Michel Durenque, président du Conseil départemental de l’Ordre des Médecins et Didier Lafage, directeur du centre hospitalier Agen-Nérac et de l’Ehpad Les Terasses. Tous sont venus à la rencontre des premiers vaccinés et du personnel soignant. Le processus de vaccination s’est déroulé sur deux jours, une volonté de la part du directeur de l’établissement : « Nous avons été confrontés, comme d’autres Ehpad, à une crise covid durant un mois de mi-novembre à mi-décembre. 26 résidents sur 67 ont été testés positifs. Pour la stopper, il faut noter l’immense engagement des membres du personnel afin d’éviter les déambulations entre résidents, et limiter de ce fait les risques de contaminations supplémentaires. Vous comprenez donc notre engagement pour que tous les résidents qui ont manifesté le souhait de se faire vacciner, le soient le plus rapidement possible. » Le premier à recevoir le vaccin a été René Marty, ancien gendarme de 84 ans originaire de Fabrezan dans l’Aude. « J’en ai vu des piqûres ! », plaisantait-il juste avant l’injection. « Je suis fier d’être le premier, ça fait plaisir. J’ai toujours été partant pour tous les vaccins qu’on m’a proposés. Tout s’est bien passé et je n’ai pas d’appréhension pour la suite», a assuré le premier vacciné du Lot-et-Garonne.





33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube