A Boé, deux nouvelles têtes de liste

Mis à jour : 23 mars 2020

Le maire sortant, Christian Dézalos, ne briguera pas un nouveau mandat. S’il a affiché son soutien à Pascale Luguet, les habitants auront le choix entre cette dernière et René Gambart, natif de la commune.

De notre journaliste : Charlotte Charlier



René Gambart // Boé Durable

« Apporter une nouvelle dynamique »

« Je suis né et j’ai grandi à Boé. » A 46 ans, celui qui fut champion de France de rugby avec le RCBB en 2000, se lance un défi de taille en briguant la mairie de Boé. Ingénieur conseil, professeur associé à l’Université de Bordeaux et dirigeant d’une entreprise d’ingénierie, René Gambart, qui a visiblement la tête bien faite, sait que l’ombre de Christian Dézalos, le maire sortant qui a adoubé son adversaire Pascale Luguet, va peser dans les débats.

Qu’importe, celui qui possède déjà une expérience de conseiller municipal de 2008 à 2014 à Boé croit plus que jamais en ses chances. Par son approche apolitique, il souhaite définir un projet collectif sans suivre de ligne partisane. Ouvert à toute participation, le groupe qui constitue sa liste s’est naturellement établi autour de lui. « J’y ai pris un réel plaisir puisque ce schéma a conduit les uns et les autres à réfléchir sur des axes de développement », raconte la tête de liste. A Boé, il fait bon-vivre, et la commune est déjà bien dotée. « Mais dans la manière de fonctionner, d’appréhender les sujets de la ville, il y a moyen d’apporter une nouvelle dynamique », affirme-t-il. Un constat qui est à l’origine de sa démarche citoyenne. Cela se ressentira dans la construction du budget qu’il veut baser sur une approche participative. « L’élu est le représentant du peuple, il doit tenir compte de son avis, même pour des projets d’envergure », avance le candidat. Avec une sensibilité pour le développement durable, il entend mettre l’accent sur le caractère environnemental, économique et social, afin que tous les projets portent ces trois volets. Une piste cyclable pour relier les différents lieux de patrimoine, une maison de santé pour restructurer l’offre présente, la mise en place de comités de quartiers dans la lignée d’une approche participative, une autonomie budgétaire à chaque zone de la commune, sont les grandes lignes de son programme. Une importance sera également donnée à la jeunesse, avec la création d’un conseil dédié, « pour leur faire comprendre qu’ils ont un rôle à jouer ! ». Lui qui souhaite évidemment un résultat positif aux élections affirme « d’ores et déjà avoir gagné une aventure humaine intéressante et très enrichissante ».


La liste de 31 noms //

René Gambart, Valérie Sadres, Fabien Alibert, Corinne Manse, Pierre Durand, Sheihnas Lassort, Henri Jacquin, Séverine Robin, Vincent Guibot, Hélène Serres, Mathieu Marceille, Christelle Vigneau, Anthony Hubert, Nathalie Gambart, Alain Sibout, Joelle Ousidi Hammou, Antoine Navarro, Fabienne Larrieu, Jean-Marc Peret, Karine Castaing, Hervé Muel, Adeline Poureyron, Gilles Marty, Katy Roussel, Dominique Rieubland, Vanessa Migniot, Marc Mairot, Aurélie Laffrechine, Fabrice Lavielle, Germaine Coutelan, Jean-Louis Larrieu.


Pascale Luguet // Boé Avenir

Entre continuité et nouveautés


Adoubé par Christian Dézalos, le maire sortant qui a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat, Pascale Luguet a été la première à se lancer officiellement dans cette campagne des municipales 2020. Cette avocate et conseillère municipale de la majorité actuelle, conduit la liste sans étiquette de « Boé Avenir ». Dans son équipe, composée d’hommes et de femmes à parité, certains sont d’anciens collègues avec qui elle a déjà travaillé au sein de l’équipe municipale sortante. D’autres au contraire, sont de « nouvelles têtes » issues de la société civile, qui ont souhaité s’engager pour s’investir davantage dans leur commune. « Ils représentent tous les quartiers, toutes les classes socio-professionnelles et toutes les tranches d’âge », affirme la tête de liste dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Son programme s’inscrit dans la continuité, mais Pascale Luguet assure que l’innovation sera au coeur de son éventuel mandat. La problématique environnementale devrait être elle aussi l’un des axes prioritaires. On retient dans son programme, la volonté de reprendre le projet d’écoquartier Marot, réduire la facture énergétique notamment par l’installation de panneaux photovoltaïques, mais aussi anticiper sur les obligations légales relatives à l’objectif «zéro plastique». La culture n’est pas en reste, puisque la candidate souhaite mettre en place un « pass culture boétien » à un tarif préférentiel, et initier un parcours culturel dans Boé d’un site à l’autre. Enfin, la création d’un pôle santé et d’une maison des associations seront des travaux tout aussi importants, si Pascale Luguet est élue le 15 mars prochain.


La liste de 31 noms //

Pascale Luguet, Jean-Michel Lafuente, Françoise Lebeau, Daniel Panteix, Catherine Mandeix, Daniel Lunardi, Odile Favard, Cyriaque Ordronneau, Lise Pla-Rodriguez, Frédéric Saint-Beat, Christine Fréchet, Julien Del Fiorentino, Monique Fornasari, Stéphane Beaumont, Stéphanie Rella, Jean-François Judit, Stéphanie Fernandez, Thierry Aviano, Nicole Perthuis, Julien Patry, Aline Truilhé, Bertrand Lataste, Florence Bassi, Martin Lauga, Nelly Pioffet, Frédéric Resseguier, Hélène Coppola, Régis Nadau, Carine Bevilacqua, Philippe Bru, Dalhila Benfakir.

38 vues0 commentaire