Habitalys reçoit un joli coup de pouce pour ses projets futurs

La Banque des Territoires vient en soutien de l’office public de l’habitat de Lot-et-Garonne en prenant pour 2 millions d’euros de titres participatifs, en vue de faciliter les opérations futures.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

La présidente d’Habitalys, Marie-France Salles (à gauche), se réjouit du soutien apporté par la Banque des Territoires afin de maintenir des projets ambitieux sur le territoire lot-et-garonnais.


Les temps sont durs pour tout le monde, y compris pour les bailleurs sociaux. Mais dans le cas de ces derniers, la crise sanitaire n’y est pour rien. La faute incombe à une série de mesures gouvernementales. Suite à la baisse des APL, l’Etat a mis en place un mécanisme de compensation baptisé RLS, pour réduction du loyer de solidarité. « De notre côté, cela nous a fait perdre environ 6% de recettes », précise Bruno Guinandie, le directeur général d’Habitalys, l’office public de l’habitat de Lot-et-Garonne. En conséquence de ce « terrible coup de massue », la structure s’est trouvée devant un dilemme. « On aurait pu stopper tous les nouveaux projets et remiser nos ambitions au placard. Mais on a fait le choix contraire », lâche la présidente Marie-France Salles. Le plan sur la décennie à venir est effectivement très offensif : construction de 800 logements neufs dont 334 sur les deux prochaines années pour un total de 150 millions d’euros. En parallèle, 424 logements du parc ancien vont également être réhabilités, à l’image du programme La Gravette à Marmande. Habitalys se diversifie également avec les futures casernes de gendarmerie. Derrière cette stratégie se cachent deux enjeux majeurs. « Il faut savoir que 90% de nos opérations sont confiées à des entreprises lot-et-garonnaises. Nos investissements alimentent donc le tissu économique local. Et puis notre objectif est bien sûr de répondre aux besoins des habitants. Notre département est avant-dernier de la Nouvelle-Aquitaine au niveau du taux de pauvreté. Loger dignement et confortablement les foyers à revenus modestes est essentielle », poursuit Marie-France Salles avec beaucoup de détermination.


2 M€ de fonds propres

Au-delà d’importants efforts de gestion, Habitalys est allé trouver un renfort de poids avec la Banque des Territoires. Celle-ci a pris pour 2 M€ de titres participatifs. Une appellation un peu technique qui revient dans les faits à fournir à l’office public des fonds propres supplémentaires, dont l’utilisation est laissée à sa libre appréciation. « Nous tenons à conforter le travail des élus en faveur de leur population, avec cette volonté de réduire la fracture territoriale avec des programmes d’envergure, de surcroît bons pour l’emploi dans le BTP », souligne Patrick Martinez, directeur régional de la Banque des Territoires. Ces nouveaux fonds propres seront un argument supplémentaire à destination des banques en vue de futurs emprunts. D’autant qu’ils ne se soustraient pas aux aides apportées spécifiquement à chaque opération, comme c’était le cas par le passé. « Avec ce témoignage fort, la Banque des Territoires confirme qu’elle est un partenaire important et solide pour Habitalys », indique Marie-France Salles.



79 vues0 commentaire