Grottes de Fontirou : la petite pépite souterraine

Tout au long du mois de juillet, nous vous proposons une plongée dans le quotidien de Jérôme et Isabelle Maurette, gérants de Z’Animoland, des grottes de Fontirou et de la chaîne Burger’s Park.

De notre journalsite : Dimitri Laleuf

Olivier Chamberlain rend les visites ludiques et instructives pour toute la famille.


"Ce n’est pas le gouffre de Padirac mais elles sont tout de même très intéressantes. » Pour le guide Olivier Chamberlain, aussi passionné que passionnant, une visite dans les grottes de Fontirou s’impose. Le spectacle visuel est tout d’abord sensationnel avec de magnifiques concrétions jalonnant le parcours dans les galeries. L’histoire qui se cache derrière mérite, elle aussi, d’être connue, tant elle en raconte sur le passé de notre monde.

« Comme toutes les grottes, la découverte de celles-ci est un hasard », note Olivier. A l’instar de Lascaux révélée au monde grâce à deux enfants qui couraient après leur chien en 1946, Fontirou doit la venue des humains sous terre à un agriculteur local en 1905. Le site aujourd’hui très boisé n’était qu’une vaste étendue de champs à l’époque. L’une des vaches du troupeau s’est coincée les pattes dans un trou. Son propriétaire a alors fait venir un sourcier qui lui a confirmé la présence d’eau sous terre. Le paysan a creusé un puits de 10 mètres. S’il n’a pas trouvé ce qu’il cherchait, sa trouvaille n’en était pas moins grandiose.

« Il faut savoir qu’il y a environ 30 millions d’années, ici, c’était l’océan, et jusqu’à 150 mètres au-dessus de nos têtes. Petit à petit, il s’est retiré, laissant simplement une rivière toujours présente à 25 mètres de profondeur. C’est ce phénomène qui a creusé ces galeries. »


Une saison estivale qui démarre bien

Mais au début du XXème siècle, personne ne connaissait vraiment les grottes à concrétions. « Autre élément à prendre en compte, ceux qui sont descendus les premiers n’avaient pas de lampe torche. Et comme il n’y avait pas non plus d’oxygène, ils ne pouvaient pas non plus se servir de flamme... », révèle le guide. La descente par échelle était également pour le moins compliquée. La véritable portée de cette découverte n’a donc été mesurée que des années plus tard.

Grâce aux installations et à l’éclairage moderne, les visiteurs peuvent désormais profiter pleinement de ce joyau. Surtout, ils bénéficient de toutes les explications d’Olivier et de ses deux assistantes : Aurore et Maëva, encore étudiantes. « On essaie de proposer quelque chose d’intéressant, de créer de belles rencontres interactives avec le public et de rester ludiques avec les enfants. Les gens qui viennent ne sont pas là pour prendre le frais (ndlr, il fait 14 degrés dans les grottes) mais parce qu’ils sont curieux et intéressés par l’histoire », explique le maître des lieux.

Les 45 minutes dans les entrailles de notre bonne vieille Terre passent en un éclair grâce à la fascination qu’exerce ce lieu magique.

Si la crise empêche le retour des étrangers, la situation du pays poussent les locaux à (re)découvrir l’endroit. « On voit beaucoup de gens des environs venir pour la première fois et beaucoup apprécier. C’est bon signe pour l’avenir », se réjouit Olivier. Les restrictions sanitaires, dont le port du masque obligatoire, ne semblent pas freiner l’engouement. « On craignait le pire pour cette saison, d’autant qu’on peut difficilement faire plus clos comme espace. Mais les visiteurs jouent vraiment le jeu et se font nombreux. » Un bel été se profile ainsi pour les grottes de Fontirou.


Renseignements //

Infos au 06 32 92 99 13

www.grottesdefontirou.com

Ouvert tous les jours de l’été de 10h à 19h (le dimanche de 14h à 19h).

Tarifs : 8€ adulte /

6,5€ enfant de 3 à 14 ans


De nouveaux aménagements à venir

Dans le sillage de ses gérants Isabelle et Jérôme Maurette toujours aussi entreprenants, le site des grottes de Fontirou a déjà amorcé sa mue. Dans le local voué à s’agrandir dans les saisons à venir, un petit musée de la préhistoire se met en place. Création de la Terre, époque des dinosaures et arrivée des hommes y sont racontées grâce à de belles modélisations et de « vrais-faux » crânes obtenus à partir de moulage sur des originaux authentiques. Une ambiance sonore, des projections vidéos et de courts textes explicatifs viendront très vite enrichir l’ensemble.

Sur les extérieurs, en plus des jeux d’enfants et du mini-golf 18 trous déjà présents, le site devrait permettre une déambulation au milieu « d’insectes géants » avec des animations afin de sensibiliser le public et notamment les enfants sur l’importance de tout cet écosystème.


Bientôt l’arrivée de Ministoria ?

En plus d’être un guide très investi dans sa mission, Olivier Chamberlain est aussi le créateur de Ministoria. Ce musée miniature retrace les plus grands moments de l’histoire grâce à des figurines réalisées entièrement à la main. Ce concept unique était jadis installé du côté de Bonaguil. Faute d’entrées suffisantes, Ministoria a été fermé. Mais il pourrait bien retrouver vie dans ce grand complexe familial regroupant Z’Animoland, les grottes de Fontirou et le parc d’attractions, pour le plus grand bonheur d’Olivier.



11 vues0 commentaire