Granabio révolutionne le dessert végétal

Créée par Laurent Vondra en janvier 2019, Granabio produit des crèmes desserts et boissons végétales qui rencontrent un franc succès dans tout le pays à travers de grandes enseignes d’alimentation biologique. Ses fondamentaux : l’artisanat, le local et le bio.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Laurent Vondra (en bas à gauche) et les quatre autres membres de son équipe s’occupent de la production au sein de l’Agropole


Des crèmes desserts et boissons végétales fabriquées à base de graines entières, voilà le concept de Granabio. Fondée il y a un peu plus d’un an et demi, l’entreprise rencontre déjà un franc succès. A tel point qu’elle a intégré l’Agropole en février dernier. A l’origine du concept, Laurent Vondra, issu d’une famille d’entrepreneurs. Après avoir été diplômé de l’école supérieure d’agriculture de Purpan puis de l’IAE Bordeaux, il fait ses débuts chez Danone sur un site de fabrication de yaourts brassés où il restera quatre ans. « Ça a été une révélation. Je suis tombé amoureux du produit qui est à la fois simple et complexe, du processus de fabrication et de l’humain qu’il y a autour », raconte-t-il. Avec l’envie de découvrir d’autres techniques, il fait un passage chez McCain et continue sa route du côté de Sojami qui n’est autre que l’inventeur du soja lactofermenté*. Il y fait ses armes avec le fondateur Jean James Garreau, précurseur du végétal. Puis l’envie de monter sa structure lui trotte dans la tête...


4 tonnes, c’est en moyenne la quantité de desserts que produit Granabio chaque semaine.

En janvier 2019, il décide de se lancer à son compte avec la volonté de changer les habitudes alimentaire. Dans son bagage, il a de solides expériences mais manque de réseau, de compétences en marketing et en gestion d’entreprise. Le jeune entrepreneur recherche alors un partenaire qu’il trouve en la personne de Thomas Breuzet, président des laiteries Péchalou et Baskalia. « J’ai pu prendre contact avec lui grâce à l’Agropole. Je lui ai demandé si l’on pouvait se rencontrer pour que je lui présente mon projet et ça a matché », raconte Laurent Vondra. Granabio est lancée.


Des produits

complémentaires aux yaourts classiques

Avec son approche de l’artisanat, du local et la volonté de s’inscrire dans le bio, Laurent souhaite proposer des alternatives aux yaourts classiques. Grâce à une technique artisanale de broyage de graines entières sur une meule de pierre, qui lui vaut d’être inscrit à la Chambre de l’artisanat, il produit avec son équipe des crèmes desserts végétales sous le nom de « La manufacture végétale ». Les recettes reposent sur une association de céréales et d’oléagineux, par exemple petit épeautre/amande ou avoine/tournesol, le tout nature ou parfumé. L’objectif est d’avoir un apport énergétique intéressant. « Nous refaisons le travail des laitiers il y a 30 ans mais avec d’autres matières premières. Je ne fais pas la guerre aux yaourts classiques puisque nos produits sont complémentaires » explique le fondateur de Granabio. Dans une démarche d’approche locale, 100% des céréales utilisées sont françaises. « La plupart sont produites à moins de cinquante kilomètres d’ici. En plus, je travaille avec un confiturier de la Drôme. » Pour aller jusqu’au bout, les pots utilisés entièrement recyclables sont réalisés à l’imprimerie Incarta basée à Bon-Encontre. Les premiers produits sont arrivés en magasin courant mai, dans tous les Biocoop et La Vie Claire de France. Plus récemment, la marque a intégré le Relais Vert, un grossiste qui fournit les magasins bio. Pour la suite, Laurent regorge d’idées. « Je réfléchis déjà à trois nouvelles innovations. A court terme une déclinaison de la gamme actuelle est à l’étude. Nous avons un grand champ des possibles en termes de produits. » Son travail est déjà salué, puisqu’il fait partie des six lauréats du concours national de l’Agropole. Fin septembre, il se présentera devant un jury au Sénat avec la ferme intention de se démarquer.


* technique de fermentation du lait de soja qui permet notamment

de fabriquer du fromage végétal


223 vues0 commentaire

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube