Gilles Oubriou veut réconcilier les Villeneuvois avec le buffet

Le chef de 49 ans va ouvrir le Buffet Gaulois ce lundi 19 octobre dans la zone d’activité de Parasol. Le concept parvient à mêler tarifs abordables et service à volonté avec une cuisine classique 100% maison.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Gilles Oubriou retrouve ses premières amours en enfilant à nouveau son tablier de chef.


Nous sommes en 2020 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les buffets à volonté asiatiques sinon exotiques. Toute ? Non. Car un irréductible cuisinier résiste à l’envahisseur. Il s’agit de Gilles Oubriou. Ce Villeneuvois entend à nouveau faire chanter l’emblématique coq sur cette forme de restauration qui a toujours su garder une place à part. Son « Buffet Gaulois » doit ouvrir ses portes lundi 19 octobre. Pour séduire les foules, le gérant mise sur une recette simple : « Je veux proposer une cuisine classique, préparée avec passion à la manière de nos grands-mères, en respectant la tradition, les temps de cuisson… Je veux amener du savoir-faire sur des petits produits que l’on peut manger au quotidien. » Une générosité débordante au piano que l’on retrouve à la dégustation puisque tout est à volonté (entrées, plats chauds, fromages et desserts). Ici, tout est entièrement fait maison, concocté avec amour et respectueux de la saisonnalité des aliments. Blanquette de veau, rognons grillés minute à la plancha ou foie de volailles confits… Autant de mets inscrits au patrimoine français mais délaissés par les restaurateurs. Pour assurer cet impressionnant chantier quotidien, ils sont quatre à œuvrer derrière les fourneaux pour une personne en salle. L’ensemble pour un tarif des plus abordables puisque la note hors boisson n’excède pas 15 euros le midi et 20 euros le soir. Un sacré défi dont le moteur principal est le plaisir.


« Retourner vers ce

que j’aime »

Le jeune Gilles a commencé la cuisine à l’âge de 15 ans. Ce métier représente presque toute sa vie. « J’ai d’abord commencé comme apprenti dans un étoilé Michelin, puis j’ai travaillé pendant sept ans dans la capitale avant de débarquer ici en 1997 », raconte-t-il. Quelques mois seulement après son arrivée sur les bords du Lot, il saisit l’opportunité de se mettre à son compte et crée la Galerie, sur le boulevard de la Marine, en face du cinéma. En une petite décennie, il a fait de cette adresse une belle institution de la bastide. Mais pour pouvoir s’occuper de ses enfants, Gilles a mis sa carrière de chef entre parenthèses. Certes il était toujours dans le monde de la restauration, mais cette fois dans le costume de commercial. L’expérience a duré dix ans. « J’avais une belle situation, meilleure que celle de chef. Mais je ne venais plus au travail en sifflant. J’ai donc décidé de retourner vers ce que j’aime, tout simplement. » A l’affût de la bonne formule pour conquérir les papilles des Villeneuvois, il élabore son projet de buffet à la française et atterrit dans les locaux laissés vacants par O’Bistro. « Cet endroit me correspond bien. Il est assez grand pour me permettre d’accueillir du monde mais pas trop grand au point d’être connoté "cantine" », estime l’intéressé. Les 65 couverts intérieurs (en configuration covid) baignent dans une atmosphère cosy et chaleureuse avec du mobilier de qualité et une déco signée de l’artiste pennois Antoine Arnaud.

Tous les ingrédients sont réunis pour un bon démarrage. « Le bouche-à-oreille fera le reste », espère le patron, impatient de démarrer l’aventure.


Le fiston bientôt aux commandes d’une friterie

Cette impasse de la zone de Parasol abritera dans le courant de l’année prochaine un second point de restauration. Celui-ci sera tenu par Florian, le fils de Gilles Oubriou, âgé de 19 ans. Il s’agira d’une friterie, de celles que l’on retrouve dans le nord de la France. « Il est comme moi, il aime la cuisine simple mais bien faite », souligne le paternel. Ce qui laisse augurer une certaine exigence dans la réalisation des snacks de cette future adresse dont l’ouverture est espérée au printemps prochain.


Renseignements //

Le Buffet Gaulois

ZAC de Parasol, Rue Marguerite et René Filhol à Villeneuve/Lot

09 67 15 33 18

Fermé le dimanche et mardi soir ainsi que le lundi toute la journée.


3,766 vues0 commentaire

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube