Fumélois // Tournon, la bastide qui veut devenir l’un des plus beaux villages de France

L’équipe municipale de Didier Balsac a déposé une candidature officielle pour être labellisée PBVF. L’enjeu est notamment de permettre au village perché sur un éperon rocheux de gagner en notoriété.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Le maire Didier Balsac veut relancer l’attractivité du village après une phase de grands travaux


Pour vivre heureux, vivons cachés… mais pas trop quand même ! Si la tranquillité des belles bastides du Lot-et-Garonne fait partie de leur charme, l’affluence touristique n’en est pas moins essentielle à leur dynamisme. Certaines jouissent déjà d’une belle notoriété mais il en est une qui mériterait un peu plus d’attention. Il s’agit de Tournon d’Agenais.


3 bastides dans le Lot-et-Garonne sont ­labellisées Plus beaux ­villages de France. Il s’agit de Pujols, ­Monflanquin et Villeréal. Si ­Tournon l’­obtient à son tour, il s’agira de la ­quatrième.

Et cela tombe bien, l’équipe municipale a bien l’intention de valoriser son « joyau perché », en posant une candidature officielle pour faire partie des « Plus beaux villages de France ». Ce label très sélectif apporterait une belle reconnaissance. En effet, moins de 160 communes dans toute la France peuvent se targuer d’afficher le célèbre panneau sur leurs entrées.


Des travaux réussis

Ces dernières années, entre 2014 et 2018, Tournon s’est engagé dans de grands travaux mobilisant près d’1 MÄ de budget. Le maire Didier Balsac, réélu récemment pour un second mandat, a concrétisé le travail initié par son prédécesseur dont il était l’adjoint en opérant une vaste réfection des chaussées et des trottoirs dans le bourg. Il a, par la suite, décidé de donner une seconde jeunesse à la place du village. « Il fallait voir comment c’était avant, rien n’était pareil, ce n’était pas harmonieux ni très joli. Ça gâchait un peu la carte postale. » Une fois le chantier fini, ce fut une révélation. En plus de relancer le commerce avec l’ouverture de nouveaux établissements, le CAUE (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) n’a pas manqué de saluer l’esthétique de ces aménagements, tout comme la population. Ces retours étaient si encourageants que Didier Balsac et son équipe ont décidé de franchir le pas. « On a lancé la procédure auprès de l’association PBVF et je me suis rapproché de mes homologues de Pujols, Monflanquin et Villeréal, déjà labellisés. Nous ne sommes absolument pas certains de réussir du premier coup. Peu y parviennent. Il faut néanmoins se lancer un jour. Cela nous obligera sûrement à effectuer des travaux que l’on ne soupçonne pas aujourd’hui mais je pense que le jeu en vaut la chandelle », estime le premier édile, bien déterminé. La démarche fait globalement consensus auprès des 770 habitants et des associations.


Bénéfique pour tout le territoire

L’intérêt, selon le maire, c’est que l’on parle un peu plus de Tournon, au niveau local comme national. « Je veux que les Lot-et-Garonnais pensent un peu plus souvent à venir se balader ici. L’objectif est bien entendu aussi de toucher plus de touristes. Quand je vois un panneau Plus beaux villages de France, j’ai souvent tendance à faire le détour. Je ne dois pas être le seul », confie Didier Balsac.

En misant sur la beauté du site et des panoramas ainsi que sur la qualité de l’accueil et de la gastronomie locale, l’élu est persuadé que Tournon parviendra à séduire les visiteurs. Un peu à l’image de tous les « immigrés » de cette commune cosmopolite qui n’envisagent plus aujourd’hui de la quitter. D’une manière plus générale, c’est tout ce quart nord-est du département qui pourrait profiter de cette labellisation. Avec quatre PBVF plus Penne d’Agenais, de très beaux sites à l’instar de Bonaguil, une rivière qui redevient navigable et de belles animations pour donner vie à l’ensemble, la vallée du Lot et ses alentours ont de beaux atouts à faire valoir. « On est tous complémentaires. On peut envisager de très beaux circuits touristiques », indique Didier Balsac.




37 vues0 commentaire