Festival de BD à Sainte-Livrade : « Continuer à vivre ! »

Mis à jour : 28 sept. 2020

La bande-dessinée est devenue sacrée dans la commune livradaise. Le festival traditionnellement organisé en mars a été reporté à ce week-end, en extérieur, mais avec un programme toujours aussi dense.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Cette année, le festival se tiendra exceptionnellement en extérieur pour limiter les risques de contagion


Entre vivre dans une bulle ou faire vivre les bulles, Pierre-Jean Pudal n’a pas hésité très longtemps. Coûte que coûte, le premier édile livradais tenait à maintenir son festival de bande-dessinée. Avant même le confinement, il avait fait le choix de reporter ce rendez-vous fort du printemps, comme pour mieux le protéger. « On a pris un pari sur la date en le posant le week-end des 26 et 27 septembre, indique-t-il. On est en passe de le réussir. » Le médecin qu’il est ne veut prendre aucun risque pour la santé des visiteurs. C’est pourquoi la manifestation se déroulera en extérieur, sur la belle place Castelvielh récemment rénovée. « Le seul danger, c’est la pluie si elle est de la partie... »

Côté programmation, cette version automnale n’a presque pas été allégée. Dix-huit des vingt auteurs prévus seront bien présents, les deux autres étant remplacés.

Si le maire, bédéphile émérite, a montré autant de détermination dans ce dossier, ce n’est pas seulement pour son plaisir personnel ni pour sauver son « bébé » créé dès sa prise de fonction en 2014. L’enjeu est bien plus important. « Il faut continuer à vivre, tout simplement. Et pour dynamiser mon village, je fais appel à des artistes. Et le monde des arts et du spectacle compte aussi sur nous en retour. Si on annule tous les évènements, ils seront nombreux à crever. On a besoin les uns des autres. » Cette volonté politique de soutenir la culture est affichée depuis des mois à Sainte-Livrade. Entre les concerts d’été, les 1800 places de cinéma achetées par la municipalité à destination des habitants, la Journée des familles... la promesse fut largement tenue sans déplorer de véritable foyer épidémique. Avec le festival de BD ce week-end, une pierre de plus s’ajoute à l’édifice. Celle-ci est d’autant plus importante qu’elle déplace les foules, parfois de loin. Malgré sa popularité croissante, le neuvième art conserve son public de niche, passionné et prêt à faire de très nombreux kilomètres à la recherche de dédicaces ou d’ouvrages rares. Pour Sainte-Livrade, il s’agit d’un formidable outil de rayonnement.


Vertus

éducatives

« Il ne faudrait surtout pas oublier la face immergée de l’iceberg, à savoir les interventions des auteurs dans les salles de classe, rappelle Pierre-Jean Pudal. Ils donnent aux enfants le goût du dessin et font par extension de la bande-dessinée une belle porte d’entrée vers la lecture, la culture, l’éducation. » Testés à la demande de l’organisation et bien entendu masqués, les auteurs pourront assurer leur présence auprès des scolaires.

Cette sixième édition marque aussi les débuts du partenariat avec Micro-Folie, l’antenne locale et numérique du musée de la Villette, en plus de celui existant et consolidé avec l’Utopie. « Ce ne sera pas aussi ambitieux que prévu initialement mais si ça plaît au public, on pourra envisager quelque chose de beaucoup plus grand », promet le maire. A côté de ça, on retrouvera des visages familiers à l’instar de Horne, lauréat du prix adulte l’an passé et dessinateur de l’affiche 2020 ainsi que Troubs, invité d’honneur. Il sera question d’écologie, de handicap, de Shakespeare ou encore de Kipling. Une grande fresque sera réalisée en direct tandis que le portraitiste Jean-Paul Aussel croquera les visiteurs. Les animations gratuites et ateliers créatifs pour les enfants émailleront aussi le week-end. Sans oublier les incontournables : expositions d’originaux à la vente, boutique de goodies, librairie en neuf et occasion, papèterie... Un contenu digne d’une année « normale ». Alors foncez !


Renseignements //

Le samedi 26 et dimanche 27 septembre sur la place Castelvielh à Sainte-Livrade

De 10h à 12h et de 14h à 17h30

Entrée gratuite

Infos au 05 53 01 26 74


La TV42 met le festival en ligne

Le webTV créée par les frères Wzgarda installera un mini-plateau TV sur le site du festival de BD pour y proposer des animations. Interviews des auteurs présents et des visiteurs, journal du festival et quiz en équipes seront diffusés en streaming sur la chaîne Twitch (thevault42) qui compte à ce jour pas moins de 1800 abonnés, en direct et en replay pendant un mois. Les quiz auront lieu chaque jour à 10h et 15h. POur composer les équipes, il faut un adulte et un enfant de 8 à 16 ans. Des lots et BD seront à gagner. Il faut s’inscrire mais c’est 100% gratuit !

Inscriptions au quiz sur Facebook (thevault42) ou par mail : hello@thevault42.com


37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube