Eric Dupond-Moretti en visite à l’Enap

Le ministre de la Justice s’est rendu à Agen vendredi 16 octobre dernier pour une visite très protocolaire.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Le nouveau Garde des Sceaux a célébré les 20 ans de l’implantation de l’Enap à Agen et rencontré ses dirigeants et élèves.

Pour chaque nouveau Garde des Sceaux qui prend ses fonctions, l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire constitue une étape obligatoire. Eric Dupond-Moretti n’y a pas échappé. Mais cette visite organisée vendredi 16 octobre revêtait une symbolique particulière puisqu’il s’agissait de célébrer les 20 ans de l’implantation de l’Enap à Agen. Au surlendemain des annonces du Président de la République sur la mise en place d’un couvre-feu, le nouveau ministre de la Justice s’est abstenu de toute annonce inédite. Il s’est contenté d’un discours protocolaire aux élèves et d’une visite guidée sans s’adresser à la presse. Dans ses propos, Eric Dupond-Moretti a notamment insisté sur l’importance de cette administration souffrant d’un « manque de reconnaissance et d’une mauvaise image » alors que son action est déterminante. « Essayer de modifier le cours des choses et faire en sorte que les gens sortent [de prison] meilleurs qu’ils n’y sont entrés, c’est votre boulot mais on n’en parle jamais. Et moi je tiens absolument à valoriser ces aspects-là. Je vous dis bravo pour ce que vous faîtes et pour votre engagement », lançait-il aux élèves de l’Enap. Il a par ailleurs insisté sur les réussites de l’école lot-et-garonnaise qui « n’a cessé d’aller vers l’excellence » et salué « la réactivité et la capacité d’adaptation » de ses dirigeants face à la crise qui pousse l’établissement à se surpasser pour continuer à fonctionner. Le Garde des Sceaux a tenu à rassurer les troupes sur les moyens alloués à l’administration pénitentiaire avec un budget « record » en 2021, plus d’un millier de postes créés, des augmentations indemnitaires de plusieurs centaines d’euros, de nouvelles places de prison et l’expérimentation de caméras mobiles sur les agents.

Le directeur de l’Enap, Christophe Millescamps s’est réjoui de cette visite : « Sa visite est importante à plusieurs titres. Cela témoigne d’abord que dans la déclinaison de sa politique, il intègre les écoles de formation professionnelle. Et puis il vient aussi remonter le moral des troupes dans une période de crise. C’est bien pour la valorisation de nos élèves. Enfin pour envisager l’avenir, il nous fait part d’idées très intéressantes pour aller au-delà des simples perspectives d’enfermement des détenus, en particulier sur les plans de l’insertion et de la probation. »

Eric-Dupond-Moretti s’est ensuite rendu au Palais de justice d’Agen pour rencontrer des magistrats et des personnels judiciaires. Pour cette double visite, le ténor du barreau entré au gouvernement n’a pas convaincu les syndicats.


8 vues0 commentaire