En pensant à Bayonne

Avec un groupe probablement remanié dans les grandes largeurs en prévision du match face à Bayonne dans 15 jours, le SUA LG se déplace à Paris avec l’espoir de remettre dans le bain des joueurs en manque de temps de jeu...

De notre journaliste : Cyril Recondo

Avec le turnover qui se profile, Mathieu Lamoulie aura les clés du camion pour tenter d’amener les Agenais sur le chemin d’une belle prestation à Paris. Avec son repositionnement à l’ouverture ou plus probablement au centre, ses qualités devraient encore mieux s’exprimer.


Alors que le Sporting prépare depuis de longues semaines son futur en catimini, au grand dam d’ailleurs des supporters en mal d’infos sur les réseaux sociaux, Régis Sonnes et son staff commencent (enfin) à voir l’avenir se dégager. Après avoir dû composer avec une infirmerie aussi pleine que les services de réa des hôpitaux alsaciens en mars dernier, gérer les égos de plusieurs joueurs pressés de quitter le navire agenais et d’envisager une destination plus en vogue, et surtout intégrer de jeunes joueurs aussi tendres qu’une bonne côte de bœuf de la maison Talenton, voilà que le trio peut enfin s’offrir un premier luxe avec ce déplacement parisien : mettre au repos certains de ses (rares) hommes forts afin d’offrir à certains une (dernière ?) chance de prouver qu’ils sont encore concernés par le quotidien de leur employeur du moment.


Lamoulie enfin au centre

Autant vous le dire de suite, avec Ryan, Lagarde, Abadie, Vaka et El Fakir entre autres laissés au repos, cette équipe newlook va avoir fort à faire pour tenter d’exister face à un Stade Français par ailleurs en mal de points (Ndlr : le SF est à 8 points du 6ème Toulon).

D’autant que l’effectif agenais, amputé donc de son seul ouvreur de métier (Lagarde), va devoir une fois encore se réinventer à la charnière. Mathieu Lamoulie pourrait ainsi le remplacer à moins que ce dernier ne soit enfin aligné à son (vrai) poste, celui de premier centre. Un poste où il avait brillé durant sa jeunesse et qui correspond, à n’en pas douter, réellement à ses qualités. Sylvain Mirande, qui l’a connu dans ce costume à ses débuts, le sait mieux que quiconque et pourrait donc être tenté de lui faire subir une cure de jouvence en le faisant évoluer comme un vrai cinq huitième. Si tel était le cas, c’est certainement l’habituel demi de mêlée Hugo Verdu qui prendrait le poste de dix. Après avoir raté ses dernières sorties, ce sera l’occasion pour lui comme plusieurs de ses coéquipiers en mal de certitudes (Puletua, Janet, Taulagi, etc) de prouver qu’ils peuvent semer le trouble dans la hiérarchie qui semble petit à petit se dessiner...

Pas facile, on en conviendra, mais c’est l’histoire d’Agen cette saison. Et il est écrit que ce groupe se construira dans la douleur...



27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube