Elections régionales et départementales : les enjeux


Ce dimanche 20 juin, les Lot-et-Garonnais sont appelés aux urnes pour un premier tour un peu spécial. Initialement prévues en mars, les élections régionales et départementales se déroulent finalement avec trois mois de retard. Dans les bureaux, deux parcours vont être établis pour chaque scrutin... qui fonctionnent de manière bien différente. Il faudra non seulement voter pour le conseiller qui représentera votre canton au Conseil départemental, mais aussi pour votre conseiller régional. Le point sur le fonctionnement et les enjeux.


Région // 9 sièges à prendre pour le Lot-et-Garonne

Les électeurs sont amenés à voter pour une liste régionale, possédant des sections départementales. Chaque candidat, élu pour 6 ans, a une tête de liste différente dans les départements : Le maire d’Agen, Jean Dionis Du Séjour (Liste union du centre), Sébastien Delbosq (Rassemblement National), Sandrine Laffore (Liste Union de la Gauche), Mohamed El Marbati (Liste Extrême Gauche, Lutte Ouvrière), Jacqueline Latteur (Liste Extrême Gauche, La France Insoumise), Maryse Combres (Liste Ecologique), Alain Merly (Divers droite), Marie Costes (Liste d’union au centre et à droite). Au total, ce sont 183 conseillers régionaux qu’il faudra élire. Le Lot-et-Garonne a de son côté 9 sièges à prendre au Conseil. Les listes qui pourront se qualifier pour le second tour doivent obtenir plus de 10% des voix. Au final, la liste en tête occupera 25% des sièges, tandis que le reste sera réparti à la proportionnelle.


Départementales : 42 sièges à renouveler dans l'hémicycle

Côté Département, le vote est différent. Ici, nous sommes sur un mode de scrutin binominal majoritaire. Les électeurs votent pour un binôme, toujours composé d’un homme et d’une femme pour respecter la parité, qui représentera leur canton au Conseil départemental. Se qualifieront au second tour les binômes ayant obtenu au moins 12,5% des voix des électeurs inscrits. Si aucun binôme ne remplit ces conditions, les deux duos ayant obtenu le plus de suffrages sont autorisés à se présenter au second tour. Au total, 42 sièges sont à renouveler au sein du Conseil, représentant les 21 cantons du Lot-et-Garonne. Les conseillers sont élus pour 6 ans.


Quelles compétences pour chaque institution ?




5 vues0 commentaire