Des sacs de café aux accessoires de mode, il n’y a qu’un pas...

La marque Pyou, créée par l’Agenaise d’adoption Domitille, connaît déjà un franc succès sur le département. Elle propose des créations basées sur le recyclage de matières et sensibilise au zéro déchet.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

C’est dans son atelier installé au sein de son domicile, que Domitille confectionne ses créations écoresponsables


C’est dans une petite rue en plein cœur du centre-ville d’Agen que se trouve l’atelier de Domitille, créatrice de la marque Pyou. Cette ancienne professeur d’espagnol passionnée de couture, a décidé de se lancer dans le grand bain de l’entrepreneuriat. Si elle cousait auparavant pour elle et son entourage, fabriquant notamment des vêtements et autres accessoires pour enfants, c’est désormais pour ses clients qu’elle propose ses créations. « Je me suis lancée en avril dernier, pendant le confinement. Puis mon petit dernier est parti à la crèche, ce qui me laissait vraiment le temps de me consacrer à cette nouvelle activité », confie la fondatrice. Dans une pièce spécialement aménagée pour son atelier, elle peut laisser s’exprimer sa créativité. Très branchée écologie, Domitille avait envie de sensibiliser le public avant tout. La marque a d’ailleurs été réfléchie en ce sens. « J’adore créer et voir que mes produits plaisent... et si je peux passer un message en même temps, j’en suis ravie. » Elle propose actuellement deux gammes : la collection « up » pour « upcycling » qui signifie surcyclage. Le concept est de récupérer des matériaux qui ne servent plus pour leur donner une seconde vie.  En effet, ses produits sont composés de toile de jute provenant des sacs de café... récupérés chez Café Launay. Et derrière cette collaboration se cache une anecdote. « Un jour, j’ai vu deux fauteuils retapissés de sacs de café, et ça m’a donné des inspirations. Mon mari, qui gère une compagnie de transport, travaille avec le Café Launay. Je lui ai donc demandé de me récupérer un ou deux sacs pour faire des tests » raconte la jeune entrepreneuse.


Un engouement à consommer local

Tout n’a pas été simple puisqu’il s’agit d’une matière très délicate à travailler. Aujourd’hui, elle propose des sacs de différentes tailles, des trousses ou encore des pochettes à partir de ce matériau. « Sur chaque produit, on retrouve les écritures d’origine présentes sur les sacs, que je conserve pour le côté authentique », ajoute Domitille. Sa deuxième gamme, nommée « Lim » pour « less is more » (« moins c’est plus » en français), tourne autour du zéro déchet. On y retrouve des éponges et de l’essuie-tout réutilisable mais aussi des lingettes démaquillantes. Et tous les produits de cette gamme ont une forme qui fait écho à la nature : gouttes, feuilles mais aussi fleurs. « J’avais vraiment envie de proposer une gamme qui fasse envie, et surtout utiliser des couleurs et motifs intemporels qui peuvent traverser les années. » La recherche des tissus a été une grosse partie du travail. Ses critères : du made in France, labellisé Oeko-tex (produit qui n’est pas nocif pour la santé et la peau) et GOTS qui permet de certifier l’origine du coton et assure au minimum 70% de fibres biologiques. Désormais, la créatrice reconvertie a ses fournisseurs réguliers. Depuis le lancement, elle a reçu beaucoup de retours positifs et constate un engouement des clients à consommer local, mais aussi à réduire leur impact environnemental, surtout depuis la fin du confinement. Par la suite, Domitille prévoit une collaboration prochaine avec la boutique Ça part en vrac à Agen, qui colle à ses idées du zéro déchet. Très épaulée par Natacha, une autre créatrice agenaise fondatrice de la marque d’accessoires pour femmes et enfants « Mon joli gus », elle espère rejoindre prochainement l’association de créatrices locales des Prun’Elles créatives récemment créée, une fois son rythme de croisière trouvé. « J’ai déjà bien d’autres idées pour la suite, que je garde dans un coin de ma tête. »


Renseignements //

www.pyou-eco

creations.com /

Facebook : @pyou.ecocreations47 / Instagram : pyou_ecocreations


La créatrice de Pyou a déjà effectué un partenariat avec l’office de tourisme d’Agen, pour qui elle a créé un porte clé et un tote bag qui ont ravi les touristes.


114 vues0 commentaire