Des jeux de rôles pour lutter contre les incivilités dans les transports

Dans le cadre du dispositif vacances apprenantes, mis en place par l’Etat en partenariat avec l’Agglomération et la ville d’Agen pour renforcer l’offre pédagogique dans les territoires fragilisés, une vingtaine de jeunes ont rejoué des scènes d’incivilités dans les transports publique.

De notre journaliste : Charlotte Charlier


Le temps d’un après-midi, les enfants ont pu se mettre dans la peau d’un chauffeur de bus, d’un agent de sécurité et de policiers pour des jeux de rôles


A quelques jours de la rentrée scolaire, la place Armand Fallières a été le théâtre d’un jeu de rôles bien particulier le temps d’un après-midi. Un groupe d’enfants est venu participer à l’opération de sensibilisation aux incivilités dans les transports en commun. Un choix logique puisqu’il s’agit du principal moyen de locomotion des jeunes. « Quand le centre social de Montanou, qui a travaillé sur les vacances apprenantes nous a parlé de cette action de prévention, on en a profité pour y amener des élèves », raconte Emmanuel Volpato, principal du collège Chaumié qui fait partie de ce dispositif. Une vingtaine de jeunes adolescents se sont portés volontaires pour participer à cette opération, résultat d’une action commune entre la police et Keolis, prestataire du réseau de bus agenais Tempo. Si tous les ans, des actions de sécurité routière sont organisées auprès du jeune public, il s’agit de la première année en collaboration avec le réseau de transports en commun. « Chaque année, le Conseil départemental propose l’opération ‘Evabus’ pour former à l’évacuation des bus de transport scolaire, mais là nous sommes sur des bus de ville avec des problématiques différentes », explique le principal. Pour Véronique Le Bechec, directrice de Keolis Agen, cet atelier sert à ce que les jeunes apprennent la notion de respect et le comportement à adopter dans les transports en commun.


Des dispositifs pour améliorer

la sécurité des chauffeurs

Les enfants ont pu se mettre dans la peau d’un conducteur, d’un agent de sécurité et d’agents de police pour les avertir sur les problématiques qu’ils peuvent rencontrer au quotidien. « Nous prenons des infractions types comme une personne qui refuse de payer son ticket et qui ne coopère pas, raconte Lionel Fossier, délégué à la cohésion police population au commissariat d’Agen. Les enfants se comportent très bien et s’investissent dans les rôles qui leurs sont donnés donc c’est positif. Il faut qu’ils ressortent de cette animation en étant conscients des risques liés aux incivilités. » Si l’Agglomération est plutôt épargnée par les problèmes d’incivilités dans les bus avec une quinzaine d’appels par an, l’actualité récente avec le décès d’un chauffeur de bus bayonnais agressé par un passager rappelle que les conducteurs sont vulnérables. « Il y a tout un système mis en place à bord pour accroître la sécurité des chauffeurs. Ils étaient déjà équipés de vidéo et maintenant ils ont une radio pour nous joindre très rapidement et alerter les forces de l’ordre », relate Véronique Le Bechec. L’objectif désormais est de pérenniser ces ateliers se sensibilisation par le biais des centres sociaux et de l’Education nationale.


52 vues0 commentaire

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube