De la viande du sud-ouest cuite au feu de bois

Le Lot-et-Garonnais Nicolas Castang, gagnant de l’émission ‘Un dîner presque parfait’, ouvrira prochainement le Bar-Back, un établissement où la bonne viande sera mise en avant.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Nicolas Castang sera le gérant du Bar-Back qui ouvrira ses portes mi-octobre et proposera une cuisson des viandes au feu de bois.


Amateurs d’Un dîner presque parfait, l’émission culinaire diffusée sur W9 qui met en compétition des amateurs de cuisine, vous vous souvenez sans doute de Nicolas Castang. Originaire du Lot-et-Garonne, il a remporté le titre de meilleur hôte en mai dernier. Auparavant commercial, il a toujours eu cette volonté de lancer son affaire. C’est désormais chose faite. Ce passionné de cuisine va prochainement ouvrir son restaurant en lieu et place de l’ancien Comptoir du théâtre qui a fermé ses portes en décembre dernier. Et c’est le Bar-Back qui va prendre le relais. Si l’ancien établissement se voulait être un bar à viandes, le restaurant de Nicolas s’inscrira dans la même veine et proposera de bonnes pièces de boucher issues de producteurs du Sud-Ouest. « Je travaille au MIN à la brasserie du marché depuis deux ans. J’ai donc déjà quelques contacts avec des producteurs », explique-t-il. Dans cette aventure, il sera associé à son ancienne compagne avec qui il a gardé de bonnes relations. Tous deux travaillent d’ailleurs déjà ensemble à la brasserie du marché. « Je suis un épicurien et un bon-vivant, donc l’idée d’ouvrir un restaurant centré autour de la viande a fait son chemin ! ».


« Un moment de

convivialité autour

d’une assiette de qualité »

Au départ, l’établissement devait ouvrir ses portes en même temps que la diffusion du passage télévisé de Nicolas dans l’émission culinaire. Tout était calibré mais la crise sanitaire en a décidé autrement. « Ça ne nous a pas refroidis ! » C’est finalement mi-octobre que le Bar-Back pourra accueillir ses premiers clients. « On arrive au bout, il nous reste seulement des finitions et à poser l’enseigne extérieure », se réjouit-il. La star de la cuisine, un four à bois traditionnel directement arrivé d’Afrique du Sud, est déjà en place. « Toutes les cuissons seront réalisés au feu de bois. On proposera notamment de la côte de veau, d’agneau, de cochon ou encore de la côte à l’os », explique le gérant. Le tout sera servi avec frites et salade. Côté sucré, des desserts fait maison seront aussi à la carte. Pour assurer en cuisine, un chef a été recruté et Nicolas mettra aussi la main à la patte. « Proposer un moment de convivialité autour d’une assiette de qualité », voilà comment ce dernier résume le concept du Bar-Back. Et s’il ouvrira dans un contexte bien particulier, les deux associés sont plutôt confiants quant à la fréquentation. « Après l’émission j’ai eu de bons retours. Depuis l’annonce de lancement du restaurant sur les réseaux sociaux, je reçois régulièrement des messages me demandant la date d’ouverture. » Le petit plus qui peut faire la différence : le Bar-Back sera ouvert les dimanches midis pour compléter l’offre restreinte sur ce créneau à Agen.


Renseignements //

Le Bar-Back, 6 rue Moncorny à Agen.

Ouverture mi-octobre.



1,370 vues0 commentaire