De l’étable à l’assiette, il n’y a que leur atelier...

Ils se sont connus au travers de leurs expériences professionnelles, et ont décidé de monter une affaire ensemble. Sébastien Gonin et Alban Lesueur ont ouvert De l’étable à l’assiette, proposant une offre de boucherie, charcuterie et traiteur.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Sébastien Gonin (à gauche) et Alban Lesueur se sont associés pour ouvrir leur établissement de boucherie-charcuterie


D’une belle rencontre professionnelle peuvent découler de jolis projets. Sébastien Gonin et Alban Lesueur en sont la preuve. Tous deux de formation boucher-charcutier, ils se sont rencontrés en 2015, travaillant ensemble à l’Intermarché de Bon-Encontre. Puis le destin faisant bien les choses, ils ont continué leur route chez Coeur de Village à Boé. « Je l’ai mis dans les valises et je l’ai embarqué avec moi », plaisante Sébastien. Après plus de cinq ans à se côtoyer tous les jours, ils commencent à plaisanter sur l’idée de s’associer pour se lancer à leur compte, partageant la même vision du métier, malgré leur 28 ans d’écart. En janvier dernier, ils se décident à concrétiser leur projet, déjà bien mûri, pour se lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat. La quête du local idéal les a finalement menés du côté du Passage d’Agen, dans cette zone récente installée sur l’allée des Mousquetaires, entourés d’Eco Habitat, La maison du coiffeur ou encore Clôtures & portails. Et c’est l’expert de l’immobilier d’entreprise Arthur Loyd qui les a accompagné dans leur installation. Après avoir récupéré les clés en juillet, ils se sont attelés à d’importants travaux, entre construction de la chambre froide, d’un laboratoire chaud et froid, et remise en forme de la partie boutique pour accueillir les clients. Après quelques déboires sur la livraison du matériel, et une ouverture prévue en septembre repoussée de quelques semaines, De l’étable à l’assiette a finalement ouvert ses portes fin octobre.


Faire perdurer

un savoir-faire artisanal

« Le nom n’a pas été choisi au hasard. Nous allons nous-même chez les producteurs sélectionner nos bêtes vivantes, et nous assurons la transformation de A à Z dans nos ateliers. Le seul intermédiaire entre la ferme et le client, c’est nous », explique Alban. Ils privilégient donc la proximité, se déplaçant au plus loin dans le Tarn-et-Garonne et en Gironde. « La plupart des producteurs avec qui nous travaillons sont des connaissances de nos expériences passées avec qui nous nous sommes liés d’amitié. » Dans les vitrines, on retrouve de la volaille, du bœuf de Caussade, du lapin de Loupiac-de-la-Réole ou encore du porc noir du Gers, une exclusivité sur Agen. Les amateurs de bonne chair se laisseront aussi tenter par la charcuterie traditionnelle faite maison... Pour aller plus loin, les deux associés se lancent aussi sur du traiteur, proposant divers plats en vente directe chaque jour, et la possibilité de passer commande pour un évènement particulier. « Mon fils nous a rejoint en tant qu’apprenti pour nous aider à développer cette partie-là notamment. Nous avons déjà reçu une première commande pour une quarantaine de personnes », se réjouit Sébastien. Depuis leur ouverture, ils ont retrouvé d’anciens clients, et des nouveaux du coin ravis de pouvoir se fournir en produits de qualité près de chez eux. En fonction de l’évolution, Sébastien et Alban souhaitent intégrer de nouveaux jeunes dans leur équipe, soucieux de transmettre leur savoir-faire pour ne pas qu’il s’éteigne.


Renseignements //

De l’étable à l’assiette, 41 allée des mousquetaires au Passage d’Agen,

05 53 99 79 48, ouvert du mardi au dimanche matin.

Facebook : @De l’étable à l’assiette.



1,156 vues0 commentaire