Départementales : Pierre Chollet par le menu

Le leader de la liste 100% Lot-et-Garonne, représentant l’union de la droite et du centre, a fini de révéler les détails de son programme pour conquérir l’hémicycle de Saint-Jacques.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Pierre Chollet prône l’alternance avec sa liste 100% Lot-et-Garonne.


Dans cette campagne, Pierre Chollet a montré son amour pour le terrain... et pour le feuilleton. Pour présenter les différents binômes (et remplaçants) de son équipe sur les 21 cantons, il avait déjà fait le choix d’un séquençage en trois dates et autant de lieux. Même chose pour le programme de sa liste 100% Lot-et-Garonne. Chaque thématique forte a eu son moment, l’occasion de faire de la pédagogie mais aussi de battre la campagne (ainsi que la ville) sur la durée. Maintenant que cette tournée départementale est achevée et avant le lancement d’un nouvel acte, celui des réunions publiques enfin possibles, le leader de l’actuelle opposition fait la synthèse de ses engagements s’il venait à être élu dans les semaines à venir.

Sans surprise, Pierre Chollet prône l’alternance face à une majorité sortante dont il dénonce le bilan : deux augmentations fiscales sur le foncier bâti (+14,8% en 2009, +20% en 2017), aggravation de la désertification médicale, une communication à outrance, une non évaluation des dépenses de fonctionnement, son absence de voix à la Région pour porter les dossiers structurants et un manque d’anticipation... Pour autant, cette union locale de la droite et du centre base moins sa campagne sur des griefs que sur des propositions. Celles-ci sont déclinées autour de sept axes majeurs. Suite aux différentes remontées de terrain, Pierre Chollet met l’accent sur quatre d’entre elles qui lui semblent fondamentales.


1// La sécurité dans les collèges

« C’est un point très important car il touche la vie quotidienne de nombreuses familles. Le collège est le lieu de la transmission de la connaissance, il doit être sanctuarisé. Malheureusement, on fait face à un phénomène latent qui a été exacerbé depuis la crise covid et les confinements, à savoir le harcèlement, le cyber-harcèlement et les faits de violences ainsi que les points de deal », analyse Pierre Chollet. Ce dernier concède que « la lutte ne sera pas facile à organiser ». Il souhaite néanmoins mettre un maximum d’acteurs autour de la table pour initier une réponse. Audit de sécurité dans chaque établissement, dispositifs de contrôle d’accès type tourniquet aux entrées/sorties, caméras de vidéo-protection, instauration de médiateurs scolaires, prévention contre le harcèlement et sensibilisation aux dangers des usages numériques... L’arsenal déployé se veut très complet.


2// La désertification médicale

« Un médecin pour chaque Lot-et-Garonnais ! » Telle est l’ambition clairement affichée par le groupe d’opposition. Et la tâche s’annonce là encore ardue. Le diagnostic posé par Pierre Chollet et ses camarades est le suivant : 293 médecins en 2008 contre 214 en 2020. « Face à cette situation, les maires ont dû se débrouiller seuls. Certains ont fait du bon travail comme Bruno Dubos à Foulayronnes ou Francis Garcia au Passage, mais parfois au détriment d’autres communes. Il faut ainsi réaliser un audit territorial de santé de proximité pour offrir une réponse personnalisée. » La liste 100% Lot-et-Garonne croit beaucoup aux structures mutualisées (centres de santé, MSP...), à la mixité entre exercice public et privé ainsi qu’à la transversalité entre l’hôpital et la médecine de ville. Pour le candidat, lui-même pneumologue au sein du CH Agen-Nérac, le Département doit être facilitateur tant d’un point de vue investissement qu’ingénierie et coordination.


3 // Le retour à l'emploi

L’opposition a longtemps milité pour, d’abord avec Guillaume Lepers jusqu’à ce que Pierre Chollet prenne le relais : le cumul RSA/emploi saisonnier. La majorité avait décidé de l’expérimenter mais l’opposition veut encore aller plus loin. « L’idée, c’est de faire rimer social avec travail. Sans tomber dans l’assistanat, on ne veut surtout pas toucher au RSA qui est un amortisseur social essentiel. On peut tous, un jour, connaître des difficultés voire une descente aux enfers jusqu’à la grande précarité. On est sensibles à toutes les vulnérabilités et on veut même accompagner tous les invisibles qui ne connaissent pas toujours les aides auxquelles ils peuvent prétendre. Mais en face, on a aussi beaucoup d’offres d’emplois non pourvues. Il faut donc élargir ce dispositif pour mettre en relation les bénéficiaires des minimas sociaux avec les employeurs dans les secteurs en tension, comme l’agriculture, l’hôtellerie-restauration, l’industrie, en vue de les conduire vers un emploi pérenne. Il faut arrêter d’encourager le maintien à domicile de certains à coups de perfusions d’argent public. Le Département doit mettre en place plus de contrôles, de manière plus fonctionnels », estime Pierre Chollet.


4// L'attractivité du Lot-et-Garonne

« Il n’y a pas que Center Parcs dans la vie... » Pour la tête de liste centriste, « aimer et faire aimer notre département » est une priorité. La remarquable beauté du territoire est selon lui « sous-stimulée », la faute à un problème de gouvernance. Son équipe propose ainsi de développer des offres sur tout le territoire et toute l’année. « Il faut arrêter d’être obnubilé par juillet-août. » Cela implique de mettre de nouveaux acteurs dans la boucle, en particulier les paysans pour faire plus d’agritourisme. Pierre Chollet veut associer également les restaurateurs et le tissu culturel. « Trois millions de personnes vivent dans un rayon de 150 km autour d’Agen. C’est énorme. Il faut convaincre ces gens de venir passer un moment chez nous, grâce à des séjours organisés. » Les mobilités douces, en particulier les voies vertes et vélo-routes avec les équipements associés (bornes de recharge pour les vélos électriques par exemple) seront encouragées. De manière générale, l’actuelle opposition veut recréer « une fierté d’appartenance au Lot-et-Garonne » en accentuant tous les atouts qui lui donnent du caractère, afin que les habitants en soient les meilleurs ambassadeurs.


Mais aussi... //

Le programme de 100% Lot-et-Garonne affiche en outre des propositions pour le grand âge, l’enfance, le handicap et le développement rural notamment.


133 vues0 commentaire