Départementales : Pierre Chollet assume un (très) large rassemblement

Une semaine après la majorité sortante, c’est au tour du principal groupe d’opposition emmené par Pierre Chollet de présenter ses candidats pour le scrutin départemental des 20 et 27 juin.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Pierre Chollet (à gauche) a présenté une partie de sa liste pour les départementale, dont le maire de Villeneuve Guillaume Lepers fait logiquement partie.


"J’endosse avec une certaine facilité cet habit d’outsider. » Pierre Chollet le sait, son équipe ne part pas favorite. Les chiffres parlent d’eux mêmes. Sur 21 cantons, l’Avenir Ensemble n’en détient que 7. Et en face, la majorité sortante avance plus unie que jamais. Mais cela n’empêche pas ce pneumologue de profession de croire en ses chances de souffler la victoire à la gauche. « Après douze ans avec les mêmes dirigeants, nous avons besoin d’alternance. » Pour ce faire, il s’appuie sur une équipe dont il a présenté les premiers contours ce mercredi 28 avril. Cette étape inaugurale d’une pièce en trois actes avait lieu dans le canton de Villeneuve 1. Tout sauf un hasard puisqu’il s’agit d’un bastion important pour le centre et la droite avec à sa tête le binôme Patricia Suppi-Guillaume Lepers. Ce dernier n’est autre que le prédécesseur de Pierre Chollet à la présidence du groupe d’opposition et l’un de ses meilleurs atouts dans la campagne à venir après avoir remporté la deuxième mairie la plus importante du département. « Les élections municipales de l’an passé ont clairement eu un impact majeur sur la constitution de notre liste. On est plutôt allés s’appuyer sur des gagnants que des perdants, pour avoir des candidats qui passent bien auprès des électeurs », explique l’ancien premier adjoint agenais.


Des profils très divers

Les sortants ont également été privilégiés. A l’exception des deux « poids-lourds » que sont Alain Merly et Line Lalaurie, l’Avenir Ensemble garde ses principaux cadres pour repartir au front.

Pour le reste, Pierre Chollet a voulu jouer la carte du « rassemblement ». Très large, le rassemblement. On y trouve sans surprise des partisans du Modem, LREM et LR. D’autres en revanche se trouvent plus en marge du spectre politique, à l’image d’Yvon Setze, connu notamment pour avoir porté les couleurs de Debout le France (parti ayant fait alliance avec le Rassemblement national en 2017). « Je le répète, il n’y aucune porosité entre notre groupe et le RN, nous sommes de ce point de vue sur la ligne chiraquienne, assure Pierre Chollet. Notre ambition est seulement de présenter les meilleurs candidats pour un projet de territoire qui ne se résume pas à une addition de maillots avec des étiquettes dessus. Yvon a cette capacité à nous faire avancer sur des thèmes centraux comme la jeunesse. Il est président de la Chambre des métiers et de l’artisanat, il a fait un travail remarquable sur l’apprentissage qui sera l’un des axes de notre programme. » Sa personnalité « haute en couleurs » aura pour mission de prendre un canton du Haut Agenais Périgord « sinistré » après plusieurs défaites pour la droite.


Equité et cohésion

« Mieux défendre le Lot-et-Garonne »

Yvon Setze ne sera pas la seule surprise puisque la boétienne Pascale Luguet sera aussi de l’aventure. Adoubée à la mairie par le socialiste Christian Dézalos, elle a décidé de se présenter contre lui aux départementales aux côtés du Bon-Encontrais Pascal Rayssac avec la bénédiction de... Pierre Chollet. Un choix qui n’a pas manqué de faire réagir dans le camp de la droite, au point que Bertrand Girardi a déjà annoncé une candidature « dissidente ».

Aux éventuels sceptiques, Pierre Chollet oppose son équipe volontairement composée « sans uniformité » mais « soudée » et « prête à vivre ensemble » autour d’un projet. Celui-ci sera révélé dans les prochaines semaines. Il s’appuiera sur « la volonté de mieux défendre le Lot-et-Garonne, souvent oublié, notamment à la Région, pour qu’il redevienne une place forte du Sud-Ouest quand la crise sanitaire montre que le temps des villes moyennes et de la ruralité est venu ». L’Avenir Ensemble, qui arbore le slogan « 100% Lot-et-Garonne », veut aussi trouver des synergies avec les municipalités et intercommunalités, en s’appuyant sur ses locomotives agenaises et villeneuvoises toutes les deux dans son camp désormais.


Un œil sur les syndicalistes de la Coordination rurale

Avec « les 47 », les syndicalistes agricoles de la Coordination Rurale compte jouer les trouble-fêtes dans cette campagne départementale. Pour ne pas contrarier certains de ses « amis », le leader Serge Bousquet-Cassagne a choisi de ne pas présenter des candidats sur certains cantons. La plupart de ces « amis » étant membres de l’Avenir Ensemble, Pierre Chollet pourrait trouver là des alliés. « Ils sont légitimes, ils gagnent des élections. Et leur démarche de cramer moins de pneus pour plus prendre part au débat démocratique est intéressante », souligne Pierre Chollet. Mais dans les 14 territoires où ces deux listes s’opposeront à la gauche et au Rassemblement national, il est également possible qu’elles se prennent des voix l’une l’autre...


Les binômes candidats de l’Avenir Ensemble //

Agen 1* //

Anne Galissaires (conseillère municipale Agen)

nouvelle candidate

Bruno Dubos (maire Foulayronnes)

nouveau candidat

Agen 2* //

Pascale Luguet (maire Boé)

nouvelle candidate

Pascal Rayssac (conseiller municipal Bon-Encontre)

nouveau candidat

Agen 3* //

Baya Kherkhach (adjointe au maire Agen)

sortante

Pierre Chollet (président du groupe l’Avenir Ensemble)

sortant

Agen 4* //

Clémence Brandolin-Robert (première adjointe au maire Agen)

sortante

Christian Jacq (conseiller départemental suppléant)

sortant

Albret* //

Paulette Laborde (maire Francescas)

nouvelle candidate

Pascal Boutan (maire Lamontjoie)

nouveau candidat

Confluent //

Laurence Ducos (conseillère municipale Aiguillon)

sortante

Philippe Bousquier (maire Prayssas)

nouveau candidat

Fumélois //

Elodie Arbete (conseillère municipale Montayral)

nouvelle candidate

Jean-Jacques Brouillet (maire Monsempron-Libos)

nouveau candidat

Haut Agenais Périgord //

Dominique Douillet (conseillère municipale Monviel)

nouvelle candidate

Yvon Setze

(maire Montagnac-sur-Lède, président CMA47)

nouveau candidat

Livradais //

Marie-Laure Grenier (maire Casseneuil)

nouvelle candidate

Jacques Borderie (premier adjoint au maire Sainte-Livrade)

sortant

Pays de Serres //

Béatrice Giraud

(maire Frespech)

nouvelle candidate

Arnaud Devilliers (maire Penne d’Agenais)

nouveau candidat

Villeneuve 1

Patricia Suppi (adjointe au maire Villeneuve-sur-Lot)

sortante

Guillaume Lepers (maire Villeneuve-sur-Lot)

sortant

Villeneuve 2

Catherine Lévêque (conseillère municipale Villeneuve-sur-Lot)

nouvelle candidate

Brice Vogler (conseiller municipal Villeneuve-sur-Lot)

nouveau candidat

171 vues0 commentaire