Départementales : Les écologistes briguent trois cantons

Après négociation avec les partis de gauche, EELV (Europe écologie les verts) sera représenté sur trois cantons. L’objectif est clair, ne pas laisser basculer le Département à droite.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

C’est à l’arche du pont-canal que les candidats EELV pour les prochaines élections départementales se sont présentés


Sur les 21 cantons du département, EELV (Europe Ecologie Les Verts) ne sera représenté que sur trois d’entre eux : le Confluent, Villeneuve-sur-Lot 2 et l’Ouest agenais. Le résultat d’une négociation avec les partis de gauche, pour trouver un terrain d’entente et ne surtout pas laisser le Conseil départemental basculer à droite... « Nous avons rencontré la France insoumise et la majorité, avec qui nous avons trouvé un accord sur ces cantons », raconte Annick Minnaert, secrétaire du parti écologiste en Lot-et-Garonne. Au-delà de la volonté de faire enfin entrer des écologistes au sein du Conseil, leur stratégie est surtout d’éviter le basculement, qui changerait véritablement la donne pour eux. « Tous les partis de gauche ont cette responsabilité entre les mains, on fait notre part du boulot », souligne-t-elle. Parmi les candidats, beaucoup sont de nouveaux adhérents, très motivés pour en découdre et défendre leurs idées. « Ce sont des sympathisants qui ont décidé de sauter le pas du parti politique », explique Annick Minnaert. Sur le très convoité canton Agen 2, Florent Prévost était prêt à partir mais s’est finalement retiré, pour des « questions éthiques », constatant qu’il aurait du mal à défendre ses idées.


Aller plus loin

avec la majorité

Parmi les axes de leur programme, l’agriculture biologique aura logiquement la part belle. Avec seulement 14% des surfaces agricoles utilisés pour la production en bio, et 10% d’aliments bio dans les cantines, tous sont convaincus que le département peut mieux faire. « Sur le Confluent, le terrain est déjà favorable. Nous avons tout intérêt à pousser nos idées, avec le développement des circuits courts ou encore la création d’entreprises sociales et solidaires », assure Vincent Lestani, candidat sur ce canton. Ce dernier connaît bien le milieu, ayant travaillé auprès d’entreprises comme Biocoop. « Il y a aussi beaucoup d’enjeux sur l’Ouest agenais, zone qui va fortement se développer compte tenu des contraintes environnementales », appuie de son côté Paul Vo Van. L’accès à la santé, la mobilité et l’énergie seront aussi au cœur de leurs priorités. Tous sont prêts à avancer main dans la main avec la présidente actuelle. « Nous ne pouvons pas tout faire tout seuls, et avec Sophie Borderie, nous savons que nous pouvons aller plus loin », assure Annick Minnaert. Pour les régionales, ils soutiendront la liste emmenée par Nicolas Thierry et Maryse Combres.


Les candidats //

Confluent :

Sandra Waeckel et Vincent Lestani


Villeneuve-sur-Lot 2 :

Annie Messina et Thomas Bouyssonnie


Ouest Agenais :

Paul Vo Van et Françoise Laurent



113 vues0 commentaire