Découvrir l’aquarelleavec Dominique Pascaud

L’artiste villeneuvois publie aux éditions Massin une méthode pédagogique pour apprendre les bases de l’aquarelle. Il sera en dédicace à La Cabane ce lundi 22 décembre.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Dominique Pascaud a commencé à travailler sur son livre pendant le confinement.


"Pas besoin de savoir dessiner comme Michel-Ange pour réaliser de jolies aquarelles. » C’est un diplômé des Beaux-Arts de Paris qui vous le dit. Dominique Pascaud, Villeneuvois d’origine et cœur, en fait même la démonstration avec la publication de son livre « Aquarelle, je me lance » aux éditions Massin. Dans cet ouvrage paru en octobre, il présente sa méthode pédagogique pour apprendre non seulement les rudiments de cet exercice mais aussi des techniques plus avancées. Un beau cadeau à glisser sous le sapin pour tous les amateurs de dessin et l’aboutissement pour son créateur d’un projet né il y a quelques mois.

« Cela fait environ quinze ans que j’enseigne le dessin dans des ateliers, raconte Dominique. Pendant le premier confinement, pour garder le contact avec mes élèves, j’ai commencé à faire des vidéos sur Youtube. Suite à ça, j’ai reçu un coup de fil de la maison d’édition Massin, filiale du groupe Marie-Claire, plutôt portée sur les loisirs créatifs. Ils avaient envie de lancer une série sur l’aquarelle. Sans hésiter, pour le challenge, j’ai répondu "Allons-y". Je ne me rendais pas vraiment compte de la masse de travail. Remplir 120 pages de contenu, veiller à la progression pas à pas, rester didactique… c’est beaucoup de boulot ! Mais on y est arrivé. »


Un art vivant et accessible

L’auteur peut être fier du résultat. Le démarrage des ventes est prometteur et suscite des marques d’intérêt. Canson (le célèbre fabricant de papier) l’invite par exemple régulièrement pour dispenser des cours en ligne et en direct réunissant de nombreux adeptes. Il faut dire que l’aquarelle a le vent en poupe. « N’importe qui peut faire ça sur un coin de table. Ça ne nécessite pas d’installation particulière. » En plus d’être accessible, c’est aussi une forme artistique particulièrement vivante. « Le partenaire de jeu n’est pas tant le papier que l’eau qui ne nous obéit pas toujours comme on le voudrait, révèle Dominique. Au début, c’est toujours trop sec ou trop humide. Et puis on apprend à la dompter. En soi, ce n’est pas si difficile. » Il suffit d’un bon prof, ou du bon bouquin… Les premières leçons permettent par exemple d’apprendre à faire un ciel et des nuages sans coup de pinceau. Puis le reste vient petit à petit. Enfin il y a le plaisir. « Même si l’on est concentrés, il y a une dimension très apaisante à faire de l’aquarelle. Parmi mes élèves, j’ai des salariés de la Défense qui viennent chercher une ou deux heures d’évasion à la sortie du boulot… »

Cette passion pour l’art pictural, Dominique Pascaud l’a développée très jeune. Il se souvient des cours de Pierre Raffi au collège, qui occupait alors les murs de l’actuelle mairie. « C’était mon premier professeur et il m’a appris énormément de choses », admet-il avec beaucoup de reconnaissance. Dès lors, il a su qu’il en ferait un jour son métier. Une licence d’arts plastiques et cinq années à la prestigieuse école des Beaux-Arts plus tard, le disciple était devenu maître à son tour. Dans la capitale où il vit toujours, il s’évertue à transmettre son plaisir et son savoir dans des ateliers privés ou des associations. Les magazines spécialisés font appel à lui pour des dossiers sur l’aquarelle bien sûr mais aussi le pastel ou l’huile. Dans un avenir proche, Dominique se verrait aussi publier un livre sur l’encre de chine qu’il affectionne également beaucoup.


En dédicace le 22 décembre

Il sera possible de rencontrer Dominique Pascaud lors d’une séance de dédicace organisée à La Cabane (52 rue des Girondins à Villeneuve-sur-Lot), en partenariat avec la librairie Livresse, ce lundi 22 décembre après-midi. « Si la configuration le permet, je ferai peut-être une petite démonstration devant le public. Par ailleurs, j’offrirai une aquarelle originale à tous les acheteurs de la méthode », annonce Dominique. Un moment à ne pas rater !



5 vues0 commentaire

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube