Commerces et services : Pujols muscle (encore) son jeu

Mis à jour : avr. 22

De nouveaux chantiers pour accueillir des entreprises sont en cours dans le quartier de Pujols-bas. Explications sur cet essor économique surprenant de rapidité.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf


Du côté de la rue des Vignes, ce sont des notaires Un garage automobile est en construction et géomètres qui préparent leur arrivée dans le prolongement des portes de Pujols


Pendant longtemps, Pujols s’est résumé à un joli village-dortoir pour les actifs du Villeneuvois et de l’Agenais, à un lieu de villégiature privilégié pour la retraite et à un spot touristique. Ce qui est déjà pas mal pour une cité de 3600 âmes. Mais ces dernières années, la commune a ajouté une nouvelle corde à son arc avec un développement économique spectaculaire. Tout a commencé en 2013 avec une infrastructure routière. Attendue pendant des décennies, la fameuse « rocade sud-ouest » reliant le rond-point de Lalande (Campanile) à la sortie de Bias a considérablement désenclavé Pujols, permettant ainsi à de nouveaux projets de sortir de terre. Autour du complexe aquatique de Malbentre, les élus du village ont lancé la construction d’une zone commerciale comprenant plus d’une dizaine de cellules aujourd’hui complètes. Puis un centre commercial avec l’arrivée de l’enseigne U Express en 2020 pendant qu’une résidence intergénérationnelle se construit à quelques encablures. Sur l’autre versant du coteau, le (très gros) cabinet d’expertise-comptable @com a choisi d’implanter son siège social. Vous en voulez encore ? Ça tombe bien, il restait encore un peu de place pour des petits nouveaux.


Derniers chantiers en cours

A l’heure actuelle, deux chantiers sont à l’œuvre pour accueillir des entreprises. Le premier se déroule en bordure des « Portes de Pujols », sur le giratoire donnant sur la rocade. Cet emplacement sera occupé par le garage indépendant Exclusiv’Auto. Anciennement basé à la frontière entre Bias et Villeneuve, le gérant Jaouad Bouimah est venu chercher une nouvelle vitrine pour s’offrir « de la visibilité ». Son établissement, spécialisé dans la réparation, l’entretien et la vente de véhicules d’occasion vient ainsi apporter une offre qui n’existait pas encore dans le quartier.

Mais ce n’est pas tout. Dans le secteur d’@com, sur la rue des Vignes, l’office notarial de maîtres Rolle, Calvet et Grasse-Darque ainsi que le cabinet géomètre Aliénor préparent également leur arrivée. Si le cadastre précise que cette parcelle est en réalité villeneuvoise, le futur bâtiment dont la livraison est prévue en fin d’année appartient bien au « côté pujolais » de la rocade.


Un maire

« heureux »

Pour le premier édile du village, ces dernières années se sont avérées pour le moins fructueuses. « Je suis un maire heureux, confirme Yvon Ventadoux. Tous ces projets sont la preuve de notre attractivité. Tout n’a pas été facile. Je pense notamment à la création des Portes de Pujols engagée par mon prédécesseur qui était un pari. Mais un pari aujourd’hui réussi. Dans le sillage de la partie résidentielle qui s’est bien étoffée, on dispose maintenant d’une belle offre de commerces et de services (voir ci-après). C’est une zone qui vit et on ne désespère pas de voir aboutir d’autres projets comme le complexe padel-squash dans l’ancienne piscine qui semble être relancé. Nous souhaitons également y apporter notre contribution avec une aire de jeux et un city-stade en plus de la résidence intergénérationnelle. » En peu de temps, la physionomie de Pujols a changé, un motif d’espoir pour d’autres communes de taille modeste et un plaidoyer pour le désenclavement routier.


Une offre développée en moins de 6 ans





50 vues0 commentaire