Cité Gourmande a la frite et continue son développement

Le spécialiste des accompagnements surgelés enregistre une croissance en flèche depuis trois ans. A tel point qu’une seconde usine dédiée à la transformation de pommes de terre va être mise en route, en lieu et place de l’ancienne Ronde des fraîcheurs.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Fabrice Taillefer, directeur général de Cité Gourmande, a de fortes ambitions pour l’avenir.

"En l’espace de trois ans, nous enregistrons une croissance de plus de 60% », constate Fabrice Taillefer, directeur général de Cité Gourmande. Installée depuis plus de 20 ans sur le site de l’Agropole, l’entreprise concocte dans son usine lot-et-garonnaise de multiples recettes savoureuses à base de légumes et pommes de terres. On les retrouve dans toutes les enseignes sous les marques de distributeurs mais aussi les siennes : Pom Bistro et Yummy. Au total, cela représente pas moins de 300 références garanties made in France. « Le surgelé, délaissé pendant un temps, a repris ses lettres de noblesse et nous participons à ce retour en force du marché. » Et pour produire 20 000 tonnes d’accompagnements par an, il faut de la place ! Les locaux ont déjà été agrandis par deux fois, en 2008 puis en 2017, tandis qu’une nouvelle phase d’extension a été lancée il y a deux ans pour pousser un peu plus les murs... Au total, le site de l’Agropole s’étend désormais sur 8 500 m2, et voit encore plus grand. « On flirte d’ores et déjà avec la saturation malgré les récents travaux. Pour anticiper, au vu du développement de la production, nous venons d’acquérir un second local sur Estillac, qui abritait anciennement la Ronde des fraîcheurs. Cette belle opportunité s’est présentée à nous, on l’a saisie ! ». Pour cette nouvelle installation, l’entreprise a d’ailleurs récemment reçu une aide de taille de la part de l’Union européenne, dans le cadre du FEADER, le Fonds européen agricole pour le développement rural. Une subvention de plus de 630 000 euros va prochainement lui être accordée pour continuer son développement. « Nous avons reçu le premier accord et le dossier doit encore passer en commission pour être validé. Nous avions déjà obtenu une aide dans le cadre de la première extension il y a trois ans ». Au total, neuf millions d’euros seront investis pour lancer la seconde usine. « Une nouvelle ligne dédiée à la pomme de terre va être installée, capable de sortir au commencement 7 000 tonnes de frites par an », souligne Fabrice Taillefer. Des objectifs ambitieux mais qui sont loin de faire peur aux équipes.


60% de croissance en 3 ans

Le marché intérieur reste une priorité

Tout devrait aller vite désormais, puisque la mise en service de la seconde usine Cité Gourmande est prévue pour le mois d’octobre. « Nous allons au passage moderniser nos équipements pour être toujours plus productifs, et cela passera par la refonte de notre ligne de froid », ajoute Fabrice Taillefer, qui ne compte pas arrêter en si bon chemin la croissance de l’entreprise. Un plan de recrutement est évidemment prévu avec une quinzaine d’embauches à la clé. Des personnes ont déjà été intégrées, pour suivre une formation et être fin prêtes le jour-J. Avant même l’ouverture, Fabrice Taillefer pense déjà aux futures lignes qui y seront installées pour gagner en productivité. La réorganisation logistique entre les deux sites permettra à terme « d’aller chercher d’autres métiers. D’ailleurs, nous nous lançons sur un nouveau marché dès septembre... » Pour l’instant, ce projet reste top secret. Dans la continuité des années précédentes, Cité Gourmande sait déjà qu’elle terminera l’année avec une croissance en hausse. « Si nous commençons à être bien présents au niveau international, les marques nationales restent notre priorité et continuent de performer. Elles représentent plus de 26% de notre chiffre d’affaires. En tant que PME très dynamique, avec une équipe jeune, nous avons cette volonté de montrer que nous sommes capables de peser dans la balance face à de très gros acteurs. Et tout se joue dans la recherche constante de produits innovants. »


La seconde usine de Cité Gourmande en chiffres //


9M€

d’investissement

dont + de

630 K€

subventionnés par l’Union européenne


1,457 vues0 commentaire