Ciliopée Habitat devient Domofrance Lot-et-Garonne

Pour renforcer son action sur le territoire régional, Ciliopée Habitat a fusionné avec Domofrance au début du mois. Les deux filiales du groupe Action Logement associent leurs compétences sur le terrain pour développer leurs services.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

De gauche à droite : Francis Stéphan directeur général de Domofrance, Philippe Rondot président de Domofrance, Jean-Pierre Laffore président du comité de développement territorial du Lot-et-Garonne et Nicolas Muller directeur territorial du Lot-et-Garonne


Domofrance post-fusion en chiffres //

163M€ de chiffre d’affaires
300M€ investis par an
670 collaborateurs
1000 logement réhabilités par an

"Cette fusion intervient pour renforcer notre action dans les territoires », souligne Philippe Rondot, président de Domofrance. Voilà qui résume bien le regroupement qui s’est récemment opéré entre trois entreprises sociales pour l’habitat. Depuis le 1er septembre, trois filiales du groupe Action Logement, acteur du logement social au niveau national, ont fusionné. Habitelem basé à Pau, le bailleur social agenais Ciliopée Habitat et Domofrance dont le siège est à Bordeaux sont désormais réunies sous le nom de cette dernière. Ce regroupement n’est pas un hasard... mais il intervient en réponse à deux réformes. La première est territoriale avec la naissance de nouvelles régions. La seconde concerne le logement avec la loi Elan qui a réformé ce domaine. Avec Ciliopée et Habitelem, le nouveau Domofrance devient donc l’opérateur et développeur de logements sociaux référent de la Nouvelle-Aquitaine. « Il faut nous stimuler et aller encore plus loin que ce qu’on fait actuellement », appuie le président. Une opération qui va permettre à ces acteurs d’améliorer leur catalogue de produits et services qu’ils peuvent offrir aux populations sur les territoires ruraux et en zone tendue.

« Faire émerger des besoins

pour coller à la réalité du terrain »

Cette fusion s’accompagne de la mise en place d’un comité de développement territorial, découlant de la rencontre entre ces trois unités qui ont fusionné pour réfléchir à leur construction. Ce comité sera composé de cinq collèges pour représenter notamment les collectivités locales et les acteurs économiques du territoire. « Ils doivent être une réponse à ce que vit notre pays, un lieu de réponse ou du moins d’écoute des besoins sociaux économiques sur les territoires où nous intervenons », ajoute le président de Domofrance. Pour le présider, on retrouve Jean-Pierre Laforge, ex délégué général du Medef 47. « On va pouvoir continuer à faire émerger des besoins pour coller à la réalité du terrain », déclare-t-il. Le point d’ancrage fort du département sera Agen avec un renforcement de l’agence de Villeneuve-sur-Lot. En Lot-et-Garonne, un enjeu important pour le groupement est de proposer une offre de logements en deuxième couronne de l’agglomération d’Agen, pour répondre au développement économique de la rive gauche où se trouvent l’Agropole et le Technopole Agen/Garonne. Domofrance Lot-et-Garonne constitue en ce sens des réserves foncières sur les communes voisines pour développer une offre de logements individuels abordable. « Nous voulons être un acteur actif et majeur pour venir compléter le travail des collectivités, agir sur les enjeux clés en apportant nos projets », développe le directeur général Francis Stéphan.


Ciliopée Habitat n’est pas la seule filiale du groupe Action Logement à avoir fusionné avec Domofrance le 1er septembre dernier. L’agence Habitelem située à Pau fait aussi partie de

l’opération et porte désormais le même nom, pour développer le maillage territorial.



81 vues0 commentaire