Chantal Dazin tire sa révérence

Après avoir tenu sa boutique de prêt-à-porter de luxe éponyme pendant plus de 40 ans rue Molinier, Chantal Dazin va céder son commerce et laisser place à la prochaine génération.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Chantal Dazin, ici lors du dernier défilé qu’elle a organisé il y a quelques mois, va passer le relais après avoir partagé pendant 41 ans sa passion pour la mode à travers sa boutique


Elle tenait à organiser une soirée d’au revoir, entourée des siens et de clientes devenues des amies au fil des années. Dans la vie de Chantal Dazin, la mode tient une place prépondérante, et c’est sans aucun doute ce dévouement qui a fait perdurer sa boutique éponyme, présente depuis 41 ans dans le centre-ville d’Agen. Après dix ans passés à Paris où elle a pu prendre de l’expérience chez les plus grands du luxe comme un certain Saint Laurent, Chantal s’est installée en 1979 à son compte dans la préfecture de Lot-et-Garonne. Au départ à l’angle de la rue Molinier et du boulevard Carnot, puis quelques mètres plus loin du côté de la cathédrale, c’est finalement au numéro 44 de la même rue que l’enseigne a trouvé sa place. Cette passionnée a vu évoluer sa clientèle au cours des décennies. « Des clientes qui ont passé le pas de la porte, il y en a eu... et je suis fière d’avoir pu habiller trois générations dans ma carrière », déclare-t-elle. Des générations qui ont évolué en même temps que la mode et ses changements. « Ce qui est amusant, c’est que certaines clientes avec qui je me suis liée d’amitié ont fini par venir avec leur fille. Et celles-ci sont désormais fidèles ! » se réjouit Chantal. Ici, c’est une grande famille qui s’est créée autour d’elle. « Aujourd’hui, je suis heureuse de voir que je touche plusieurs tranches d’âge qui se retrouvent dans les collections que je propose. » Une chose qu’elle travaille énormément en amont. A raison d’au moins trois voyages à Paris par saison, Chantal Dazin sélectionne les pièces qui collent à la mode actuelle et à ses clientes. Cette dernière saison à la tête de sa boutique a été particulière, avec une adaptation de rigueur en raison du contexte. « J’ai découvert certaines collections sur vidéo et les achats ont dû se faire à distance. C’est très compliqué quand on ne peut pas voir le produit physiquement, toucher les matières... », regrette la gérante.


Lever le pied tout en restant présente

Des souvenirs, elle en garde plein la tête. Pleinement dévouée à sa boutique et à partager sa passion pour la mode avec les Agenais, Chantal a réalisé de nombreux et beaux projets. Déjà en travaillant à ses débuts avec des références comme Sonia Rykiel ou encore Azzedine Alaïa, mais aussi en organisant de nombreux défilés. « Il y a le défilé mère/fille, désormais un classique mais toujours autant apprécié et qui me tient à cœur. Surtout, chaque défilé est unique puisque j’y associe l’exposition de pièces artistiques, ma seconde passion », confie-t-elle. L’art se retrouve également dans sa boutique ou des expositions d’artistes internationaux et locaux sont régulièrement organisées. Ces événements font partie de la patte Chantal Dazin et ont participé à la faire connaître. « Je me suis toujours remise en question. C’est ce qui a permis ma longévité ! Je suis toujours à la recherche de nouveautés tout en gardant une certaine lucidité », assure l’intéressée. Désormais, difficile de prendre du recul, mais Chantal a trouvé une repreneuse pour continuer à faire perdurer son nom et son travail... « A 72 ans il était temps ! », plaisante-t-elle. « Tout arrêter est compliqué, je ne préfère pas y penser pour le moment. Je vais continuer à suivre le travail de la nouvelle gérante et je serai là au besoin. Puis je vais continuer à organiser des expositions. » Ce n’est donc pas une coupure brutale mais un retrait progressif, qui va lui permettre de prendre du temps pour elle et sa famille suite à plusieurs décennies de bons et loyaux services. Après une fermeture de quinze jours pour travaux début novembre, c’est Martine Juillard qui reprendra le flambeau en conservant la boutique au nom de la fondatrice. Cécile Pontoni-Malisani, présente depuis quinze ans aux côtés de Chantal Dazin, continuera également dans l’aventure.


Renseignements //

Chantal Dazin, 44 rue Molinier à Agen.

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h30

puis de 14h30 à 19h.

05 53 47 03 49


535 vues0 commentaire

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube