Center Parcs : la phase de recrutement commence

A un peu plus d’un an de l’ouverture, les dirigeants du groupe Pierre & Vacances et Pôle Emploi commencent à donner des informations sur les postes à pourvoir afin de permettre aux candidats potentiels de se positionner et de s’engager dans des formations avant d’entrer dans le processus de sélection.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Les cadres du groupe PVCP, les élus et les institutions partenaires comme Pôle Emploi ont détaillé le programme de recrutement.


"Un projet de cette ampleur est jonché d’étapes importantes mais celle d’aujourd’hui est majeure ! » C’est par ces mots que Raymond Girardi a introduit la réunion qui s’est tenue vendredi 8 janvier dans les locaux de la Communauté de communes des Coteaux et Landes de Gascogne qu’il préside. Pour faire accepter un tel chantier, le groupe Pierre & Vacances a dû convaincre les acteurs publics d’un certain niveau de retombées économiques et fiscales, de faire travailler des entreprises locales mais surtout d’embaucher. Avec 300 emplois directs, permanents et pérennes, Center Parcs est une aubaine pour un territoire frappé de plein fouet par la désindustrialisation. Ce chiffre, longtemps brandi comme une promesse, se transforme petit à petit en réalité avec le lancement opérationnel de la phase de recrutement. « Une bonne nouvelle pour attaquer 2021, un symbole porteur d’espoir », estime Sandrine Derville, vice-présidente de la Région en charge du Tourisme. Alors que l’ouverture au public se profile pour le mois d’avril 2022, les responsables du futur parc de loisirs se penchent d’ores et déjà sur la constitution des équipes. Plusieurs milliers de candidatures sont attendues. Près de 800 personnes ont d’ailleurs déjà envoyé leurs CV. Ainsi, un dispositif très structuré et un calendrier très séquencé ont été mis en place en partenariat étroit avec Pôle Emploi qui centralise toutes les demandes.


« Une méthode

innovante »

Les premières dates à retenir sont celles du 4 et du 23 février. Deux « webinaires » permettront de présenter l’entreprise, les métiers à pourvoir, les étapes à suivre, les formations proposées et de répondre à toutes les questions. A la suite de ça, les personnes intéressées auront la possibilité de postuler. Les 296 emplois concerneront les secteurs de l’accueil, la restauration, la vente alimentaire, les loisirs, le nettoyage, la maintenance et l’administratif, soit plus de 40 métiers au total. Il faudra cependant faire preuve de patience. Il s’agit d’un processus « au long cours ». La publication des offres est prévue pour septembre seulement. Seuls les métiers de la baignade nécessitant des diplômes bien spécifiques (comme le BNSSA) et les cadres qui partiront en immersion sur d’autres Center Parcs démarreront des formations dès ce printemps.


296 emplois directs seront créés pour l’ouverture du Center Parcs Landes de Gascogne. La plupart seront en CDI.

« Nous allons avoir recours à une méthode innovante de recrutement », annonce Valérie Lagarde, directrice de l’agence marmandaise de Pôle Emploi. Afin de mesurer « l’appétence » des candidats pour tel ou tel job sans tenir compte de leur cursus ou de l’expérience, les postulants passeront par des simulations. « Dans une carrière, on sait désormais que l’on sera amené à exercer plusieurs professions, à se reconvertir. Avec cette méthode, ce qui nous intéresse, ce sont les aptitudes, la motivation, la bienveillance, l’envie de faire plaisir aux clients... Cela permet de dénicher des talents. Nous l’avons fait pour notre dernier parc dans la Vienne et nous avons été conquis », souligne Bruno Guth, directeur des opérations pour Center Parcs.

Des profils

diversifiés

Les quotas légaux sur l’embauche de personnes en situation de handicap seront respectés. Mais le groupe Pierre & Vacances s’est aussi engagé auprès du Conseil départemental à intégrer dans ses effectifs au moins 11% de bénéficiaires des minimas sociaux. « Nous veillerons aussi à employer des séniors, des étudiants et à mettre en place de l’alternance ainsi que de l’apprentissage », annonce Bruno Guth. En revanche, la loi interdit toute discrimination à l’adresse. Les Lot-et-Garonnais ne pourront donc pas être favorisés plus que les autres.

Ceux qui n’auront pas la chance de faire partie des heureux élus ne devront pas se décourager. En effet, le turnover est inévitable. « On a beau mettre tous les ingrédients, ça ne "matche" pas à tous les coups, il ne faut pas se mentir. Et puis il y a des métiers naturellement volages comme la restauration ou l’animation », précise le directeur des opérations. Sans oublier les contrats saisonniers et les CDD déployés chaque année. Le partenariat avec Pôle Emploi ne s’arrêtera donc pas une fois le domaine ouvert. Il se prolongera sur la durée.


Renseignements //

Pour s’inscrire aux deux webinaires proposés en février, il est possible de passer par le site de Pôle Emploi ou celui de Pierre & Vacances

(http://jobs.groupepvcp.com/fr/342).

Pour postuler à l’une des offres d’emploi, les candidats peuvent envoyer leur CV et leur lettre de motivation à l’adresse mail dédiée : centerparcs.47020@pole-emploi.fr


La crise n’affectera pas le Domaine des Landes de Gascogne

Avec la crise sanitaire et ses conséquences économiques, le groupe Pierre & Vacances affiche une perte nette de 336 millions d’euros au cours du dernier exercice. Mais pas de quoi impacter le chantier toujours en cours du Center Parcs lot-et-garonnais ni ses ambitions pour l’ouverture. « Nous sommes un groupe solide et je peux assurer que les pertes de 2020 n’auront pas d’impact sur ce projet. Au contraire, il sera très important de tenir notre promesse auprès des clients et pour cela, il faut mettre les moyens dès l’ouverture et ne rien mettre entre parenthèses », maintient le directeur des opérations Bruno Guth.


Interruption du chantier : vraie ou fausse polémique ?

En ce début d’année 2021, le groupe PVCP a annoncé arrêter le chantier des cottages pour une durée de six mois, précisément entre le 1er février et le 1er septembre. Une décision qui suscité des interrogations et même entamé un début de polémique sur place. Le service communication du groupe l’assure, cela ne modifie pas la date d’ouverture prévue : « Cette partie du chantier concernant les logements a pris de l’avance. Pour rééquilibrer le calendrier des travaux, nous avons décidé de l’interrompre pour laisser place à la partie équipements qui se poursuit normalement. Nous serons dans les temps pour le printemps 2022. Par ailleurs, nous avons honoré les factures auprès des entreprises locales à la fin du mois de janvier. Elles l’ont bien accepté et nous entretenons une bonne entente. Les difficultés financières n’ont rien à voir dans ces décisions. »


Le calendrier de recrutement //

Février 2021 : Deux visioconférences seront proposées le 4 et le 23 février pour présenter l’entreprise et les emplois.


Printemps 2021 : Lancement des premières formations pour les métiers de la baignade et les cadres.


Septembre 2021 : Diffusion des offres sur Pôle emploi. Lancement des simulations, des tests d’aptitudes et des entretiens d’embauche.


Début 2022 : Organisation des formations générales avant ouverture.


Printemps 2022 : Ouverture du parc, probablement en avril.


261 vues0 commentaire