Camille Gérondeau décrypte l’adversaire clermontois

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Pour avoir porté la tunique jaune pendant trois saisons entre 2015 et 2018, Camille Gérondeau peut se targuer de bien connaître le prochain hôte des Agenais. « Retourner au Michelin restera toujours un moment particulier pour moi. J’ai d’ailleurs gardé contact avec pas mal de joueurs qui sont encore là-bas », confie même le polyvalent troisième ligne. Mais l’heure n’est pas à la nostalgie. Camille Gérondeau a bien l’intention d’en faire baver à ses anciens coéquipiers. Et les circonstances pourraient bien, cette fois, être favorables à un exploit des Lot-et-Garonnais. L’ASM sort en effet de deux défaites consécutives, l’une contre Bayonne en Top 14, l’autre contre le Racing en Coupe d’Europe. « On pourrait presque ajouter la première journée de championnat avec une équipe de Toulouse réduite à 13 et une décision arbitrale litigieuse en toute fin de match. Ils gagnent au final mais ils ont vraiment eu très chaud sur ce coup. La dynamique n’est pas au mieux, c’est encore un groupe en rodage. Et je peux vous assurer qu’à Clermont, on n’a pas trop l’habitude de ça », analyse l’ancien Jaunard. Peut-on ainsi parler de bon moment ? Les avis divergent. Les plus prudents se méfient de la bête blessée qui aura sûrement envie de frapper fort. « Pour ma part, je pense quand même que c’est un peu mieux de les prendre quand ils sont en manque de confiance comme maintenant. Après, confiance ou pas, cela reste un effectif ultra-fourni avec d’énormes individualités et de la qualité absolument partout », estime Camille Gérondeau.

Pas au mieux non plus de leur côté, les Bleu et Blanc devront donc se montrer particulièrement mobilisés dans cette opposition, avec une grande rigueur tactique. « La clé résidera dans les 20-30 premières minutes du match. Il sera indispensable de les empêcher de dérouler. Dès qu’ils mettent la marche en avant et jouent dans l’avancée, cela devient très difficile de les arrêter. Ils se transforment en rouleau-compresseur. Il faut donc qu’on devienne le grain de sable qui vient enrayer la machine. Comme ils aiment mettre beaucoup de volume dans leur jeu, il faut qu’on les amène au sol avec énormément d’intensité dans les rucks. »

Des propos corroborés par Rémi Vaquin, l’entraîneur des avants suavistes : « Si on va à Clermont en position de soumission, ils n’auront aucun problème car ils savent faire dans ce genre de configuration. L’objectif, c’est de leur faire la guerre sur tous les ballons sans exception, ne pas leur laisser une conquête tranquille, casser leurs temps forts. »

Sans son public bouillant, le stade Michelin n’est plus tout à fait la forteresse imprenable d’autrefois. L’opportunité n’a jamais semblé aussi belle.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube