Brut : le lounge bistronomique pour un instant gourmet

Chez Brut, tout nouveau concept né sur Agen, l’accent est mis sur sur la qualité des produits et le confort des clients.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Ronan Detruiseux (au centre) peut compter sur une équipe dynamique, en cuisine comme en salle, pour régaler les papilles des clients


Une vieille bâtisse à l’abandon s’est offert un coup de neuf du côté d’Agen Sud... Il y a un an, c’était encore un vieux garage en ruines. Aujourd’hui, une toute nouvelle enseigne de restauration a pris possession des lieux. Bienvenue chez Brut, le nouveau lounge bistronomique de l’Agenais, dont l’offre est à cheval entre un restaurant... et un bar. Le but, ramener la nourriture et le confort au centre pour profiter d’une bonne soirée entre amis. A sa tête, on retrouve Ronan Detruiseux, issu d’une famille de restaurateurs, qui a logiquement suivi ce chemin tout tracé sans se poser de question. « Mes parents ont été à la tête du Pastifficci pendant 25 ans, j’ai donc grandi là dedans », explique le jeune homme. Fidèle à sa ville natale, il cumule quelques belles expériences dans des institutions agenaises. Tout d’abord au Bistrot Voltaire où il restera cinq ans, en parallèle de ses études, puis, après s’être éloigné un temps du milieu, il se relance au Café de la place, et passe aussi par le Gueuleton. « L’envie d’entreprendre s’est rapidement installée et j’ai eu l’occasion d’ouvrir mon propre établissement, le Djenko, en lieu et place de l’ancien Bistrot de Jayan, avec une clientèle jeune en provenance du lycée Palissy juste en face. » Mais c’est à travers un tout autre projet qu’on le retrouve aujourd’hui. Un projet mûri pendant trois ans... « Je suis parti d’une réflexion simple. Quand on veut profiter d’un bon moment autour d’un verre avec quelques gourmandises à grignoter, hormis les planches de fromage et charcuterie, difficile de trouver une offre originale. Et pour ce qui est du confort, il est souvent relégué au second plan », constate Ronan.


Des portions de choix à partager

C’est ainsi que naît le projet Brut, lancé avec Antoine Brand, qui a travaillé pour quelques grand noms, que sont Alain Ducasse et Michel Sarran. Ce dernier s’occupe du restaurant gastronomique qu’ils ont ouvert près de Toulouse, à Tournefeuille plus exactement, il y a deux ans. Ronan, lui, s’occupe de l’établissement agenais. « Nous avons testé le concept via un lounge éphémère sur Toulouse, et le succès a été au rendez-vous. De quoi nous conforter dans nos choix de l’étendre ici à Agen. » A l’intérieur de cette ancienne maison en pierre, l’accent a été mis sur le confort, avec une décoration pour le moins chaleureuse, entre banquettes, coussins et bougies. Ici, on se sent comme dans son salon, à la maison. Avec une touche de chic apportée par les luminaires design. « Tout est fait maison, jusqu’au pain, et nous avons misé sur des produits d’exception dans nos recettes. » Sur la carte, pas de menu, ou de plat du jour, mais une catégorie « Grignotages » avec plus d’une dizaine de propositions toutes aussi appétissantes les unes que les autres. Œuf parfait aux cèpes, tartare de couteaux, brie truffé ou encore croc monsieur au caviar, l’avantage est que le partage permet de goûter un peu à tout ! Et pour accompagner ces mets, les invités sont conviés dans la cave aux 150 références de vins, pour choisir eux-mêmes leur bouteille...


Renseignements //

Brut, 328 rue de cartou

à Agen,

06 89 49 41 76,

agen.restaurant-brut.fr

717 vues0 commentaire