Avec le bar à sieste, direction l’espace … détente

La sophrologue-relaxologue Aurélie Peny installée au Passage depuis une dizaine d’années, a ouvert début septembre un concept innovant de relaxation à la demande.

De notre journaliste : Sandra Frégonèse

Le Bar à sieste d’Aurélie Peny utilise des technologies référencées dans les hôpitaux ou encore à la NASA pour la relaxation.


Aurélie Peny a rejoint début septembre un complexe entièrement dédié à la beauté et au bien-être, qui compte aussi un osthéopathe, deux infirmières et un institut de beauté. L’objectif avoué de la sophrologue : rendre la relaxation abordable et accessible à tous. « Je travaille depuis plusieurs années avec l’hôpital d’Agen dans le traitement de patients dépressifs, refusant tout traitement médicamenteux, mais favorables à un suivi en sophrologie », explique-t-elle. Dans notre société où stress, insomnie, tensions, migraines sont le lot quotidien de beaucoup de gens, l’importance d’écouter son corps se fait sentir. Cette passionnée a donc l’idée de développer un nouveau concept de Bar à Sieste, pour nous permettre de revenir à un rythme biologique plus sain. Pour ce faire, elle utilise le concept de sieste active. Active, car contrairement à une sieste traditionnelle, des stimuli visuels et auditifs jalonnent la séance de relaxation. Une fois la porte du Salon Zen poussée, la voix douce et enveloppante d’Aurélie vous accompagne dans ce nouveau voyage. Au milieu des fauteuils « classiques », du matériel étonnant attire le regard. Elle propose le PSIO, technologie utilisée depuis plus de 20 ans dans les hôpitaux pour gérer le stress en anesthésiologie locale ou en salle de réveil. Ce matériel est d’ailleurs utilisé par la NASA pour tester son efficacité dans la régulation du décalage horaire ou la gestion du stress des astronautes. Équipé d’un lecteur MP3, le PSIO combine de la musique ou de la relaxation par la voix avec la stimulation par la lumière et permet une récupération rapide, un endormissement plus facile et un sommeil serein.

Le traitement des dépressions saisonnières

Autre matériel surprenant, le fauteuil de massage, qui vous place, tels les astronautes, les genoux au niveau du cœur, pour une détente optimale. Il effectue des points de pression, des massages du dos, des lombaires aux cervicales, de la réflexologie plantaire... Enfin, des casques pour massage du cuir chevelu, des masques apaisants pour les migraines et des lunettes de luminothérapie viennent parfaire cet équipement. Le Bar à Sieste peut aussi se voir comme une introduction, une passerelle vers la sophrologie. « Après avoir apaisé le corps, il est tout à fait possible de chercher les circonstances des maux et d’agir sur le psychisme, explique la sophrologue, mais ce n’est pas obligatoire. » Un travail plus profond donc, qui permet, après avoir libéré son corps, de se reconnecter à soi. Le changement de saison, propice au stress, peut générer une dépression saisonnière par manque de luminosité notamment. Un bon prétexte pour aller visiter cet endroit et prendre conseil auprès d’Aurélie Peny qui vous accueillera avec un thé ou une infusion. Outre les séances individuelles, qui durent de cinq minutes à une heure en fonction de vos besoins, elle propose également tous les jeudis soirs des séances collectives de quatre personnes sur une thématique prédéfinie à 17h30 et à 18h15.


Renseignements //

Le Salon Zen est ouvert du lundi au samedi de 8h à 19h et vous accueille sur ou sans rendez-vous au 29 rue Paul Chambelland (à côté du Centre Médical) 47520 Le Passage.

92 vues0 commentaire