Après un premier succès, le Conseil consultatif citoyen fait son retour

Pour accélérer sur la démocratie participative, le Conseil consultatif citoyen a été mis en place il y a deux ans pour faire participer les habitants aux prises de décision. L’assemblée se renouvelle, et les inscriptions sont encore ouvertes.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Les 42 citoyens tirés au sort ont été très impliqués tout au long de leurs sessions, souvent tenues en distanciel en raison de la pandémie.


Deux ans en arrière, la majorité départementale inaugurait son tout premier Conseil consultatif citoyen, dans le but de donner un nouvel élan à la démocratie participative. Parmi les quelque 600 candidatures, 42 citoyens, représentant les 21 cantons du territoire, ont été tirés au sort pour composer cette assemblée. En respectant évidemment la parité homme/femme. L’instance a vocation à recueillir les expériences de terrain de chacun pour favoriser la remontée d’informations issues des territoires, et faire émerger des recommandations sur des sujets d’intérêt départemental. Pour assurer cette transmission auprès des élus, huit conseillers départementaux désignés par l’assemblée départementale viennent compléter le groupe, qui se réunit à un rythme défini en début de mandat. Depuis l’installation du premier conseil le 21 septembre 2019, jusqu’à la session de clôture qui s’est déroulée fin mai dernier, 20 séances plénières se sont tenues, dont seulement 7 en présentiel, compte tenu de la crise sanitaire qui a demandé une rapide adaptation pour continuer à échanger et faire avancer les débats. « Les membres ont pris à cœur leur fonction, n’ont pas compté leurs heures et se sont personnellement engagés pour garantir la réussite de leur travail », souligne le rapport du Département. A l’arrivée, quatre avis ont été rendus sur des sujets soumis au débat de l’assemblée, notamment concernant le budget participatif citoyen et le rapport d’orientations budgétaires 2021, tout comme deux rapports remis à la Président Sophie Borderie, sur les thématiques de la laïcité et du « Monde d’après ».

Déjà plus de 700 inscriptions

Au moment de faire le bilan, les avis sont divers et variés pour ces citoyens de tous horizons qui ont partagé leurs impressions suite à leur expérience. Beaucoup ont été marqués par le contexte exceptionnel qui a limité les réunions physiques, mais retiennent des « personnes investies dans nos échanges et débats ». Pour certains, cela aura été l’occasion d’en apprendre un peu plus sur l’instance départementale, ses compétences et son fonctionnement, et de constater sa volonté de « faire participer activement les citoyens à la vie du territoire ». D’autres ne se sont pas retrouvés dans ce conseil, à l’instar d’un membre issu du Val de Dropt, pourtant « habitué à participer à des instances de prises de décisions », selon ses dires. Des témoignages précieux pour faire évoluer ce jeune système prometteur et déjà très apprécié des Lot-et-Garonnais, en témoigne le nombre d’intéressés pour cette seconde édition, qui atteint déjà un record. Depuis l’ouverture des inscriptions le 5 juillet dernier, plus de 700 demandes ont été enregistrées, soit 100 de plus que lors de la clôture de la première édition. Pour être de la partie, il faut s’inscrire avant le 10 septembre sur le site du Département (cf informations). Le tirage au sort se tiendra le 21 du même mois.


Renseignements //

05 53 69 41 28, initiativecitoyenne@lotetgaronne.fr ou www.lotetgaronne.fr

85 vues0 commentaire