Ai Due Ragazzi : Des pizzas vendues à la coupe

Installé sous les Cornières depuis fin juin, le restaurant Ai Due Ragazzi est inspiré d’un principe très développé en Italie : la vente de pizzas à la part.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Arnaud Sellier a quitté son poste chez Airbus pour créer son restaurant de vente de pizzas à la part. Il espère développer le concept dans d’autres villes du Sud-Ouest.


Le concept vient tout droit d’Italie, et commence à se développer en France, notamment dans le Sud-Est, où plusieurs établissements rencontrent un franc succès... Vous connaissiez la traditionnelle pizza ronde, désormais, la vente à la part s’installe petit à petit. Pas étonnant, puisque la France est connue pour être une grande consommatrice de cette spécialité. Agen, dont la carte des restaurants est déjà bien garnie, voit une nouvelle enseigne sur ce créneau s’installer en son cœur. La trattoria Ai Due Ragazzi, comprenez « Chez les deux gars » en italien, a ouvert ses portes fin juin sous les Cornières, en lieu et place de l’ancien salon de thé « Les mille jours de Karine ». Aux commandes, on retrouve Arnaud Sellier, un Toulousain qui a entamé une reconversion par la création de son entreprise. Jusqu’en novembre dernier, il travaillait pour Airbus, mais avec la crise sanitaire, et le secteur de l’aéronautique en difficulté, il a pris les devants et décidé de se lancer dans l’entrepreneuriat. Qui plus est avec une idée qui lui trottait déjà dans la tête. « C’est lors d’un voyage à Rome que j’ai découvert ces grandes pizzas rectangulaires vendues à la coupe. Avec les conditions actuelles, j’ai eu l’envie de faire quelque chose qui sort de l’ordinaire pour terminer ma carrière professionnelle », raconte-t-il. Arnaud se lance tête baissée, et saisit une belle opportunité sur Agen, avec ce local situé dans une rue réputée pour son choix côté restauration, à deux pas du boulevard piéton. « Je n’avais pas envie d’aller dans les grandes villes, mais plutôt la volonté cibler des agglomérations de taille moyenne. Entre Montauban, Albi et Agen, c’est finalement en Lot-et-Garonne que nous avons posé nos valises ! » Soucieux de s’intégrer dans le paysage, le gérant s’est directement rapproché de l’Union des commerçants pour rejoindre l’association.

Objectif traiteur et anti-gaspi

A l’intérieur, c’est une décoration sobre à l’ambiance industrielle qui a pris place. Aux murs, des photos en noir et blanc de monuments italiens et une réplique de la calandre originale de Fiat 500, ornée d’un drapeau vert-blanc-rouge, nous amènent tout droit direction l’Italie. Au fond, la cuisine ouverte permet d’admirer le pizzaïolo à l’oeuvre. A la carte, quatre recettes base tomate, deux base crème, auxquelles s’ajoutent une pizza de saison et une dessert pour terminer sur une touche sucrée. « Une recette évènementielle viendra s’ajouter en fonction des animations proposées dans la ville. Par exemple, même s’il n’a pas lieu cette année, nous avons prévu une pizza spéciale Pruneau Show », complète Arnaud. La pâte est maison, confectionnée 48h à l’avance pour respecter la recette originale, et toutes les plaques du jour sont préparées le matin-même. « Le concept est voulu simple, tout en étant atypique. Nous nous sommes focalisés sur quelques recettes, les plus appréciées, avec deux formules en fonction des appétits. » Un jour à l’avance, il est aussi possible de commander sa (ou ses) plaque(s) de 60x40 cm, en mixant deux recettes selon les envies. Le gérant veut aller plus loin, et proposer ses mets hors les murs. « Par la suite, je souhaite développer le côté traiteur pour des commandes d’entreprises par exemple. Nous avons déjà eu une sollicitation et les retours ont été très bons », se réjouit-il. Avec une formule idéale pour une pause déjeuner avant de reprendre le boulot, et des prix attrayants pour les étudiants, la rentrée devrait permettre à cette enseigne de trouver son lot de clients. Sensible au gaspillage alimentaire, Arnaud compte mettre en place des actions pour s’investir sur cette problématique. Cela passera par des prix bradés en fin de service, et certainement une offre proposée sur l’application Too Good To Go, spécialisée dans le domaine.


Renseignements //

Ai Due Ragazzi,

7 rue des Cornières à Agen, 05 53 99 28 04. Facebook : @AiDueRagazzi


A l’instar de la pizza « Sole », on retrouve à la carte une sélection des recettes les plus appréciées par les consommateurs. A l’intérieur, on retrouve une décoration sobre à l’esprit industriel, avec des rappels de l’Italie aux murs.





35 vues0 commentaire