Agenais // Pizzeria « Au feu de bois » : un coin d’Italie à Estillac

Depuis début juillet, une pizzeria a ouvert ses portes à Estillac, dans un petit coin de verdure. Aux fourneaux, on retrouve Mathieu Perucca, également propriétaire de la pension pour chat « le mille cats ».

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Mathieu Perucca propose d’authentiques pizzas napolitaines cuites au four à bois


Il y a 11 ans, Mathieu Perucca lançait « le mille cats », une pension pour chats à l’allure de véritable hôtel pour nos compagnons à quatre pattes. L’établissement propose en effet des chambres entièrement équipées et privées avec panier, canapé, arbre à chat ou encore jouets à disposition des pensionnaires. Le lancement de cette activité est le résultat d’une reconversion professionnelle. Issu de la restauration, secteur dans lequel il travaille depuis ses 14 ans, Mathieu décide de tout quitter pour changer de vie. Il rachète une vieille grange à bestiaux à Estillac, qu’il rénove entièrement pour en faire son domicile et créer sa pension. Depuis, il s’épanouit dans son travail et se réjouit de l’activité qui fonctionne bien. Mais en mars dernier, le confinement tombe. S’il a eu d’importantes répercussions sur les entreprises, il a aussi été déclencheur d’idées pour certains. Mathieu Perucca en est un exemple. « Mon activité de pension qui est ma seule ressource, s’est totalement figée. Il fallait que je trouve quelque chose pour pallier cet arrêt brutal, raconte-t-il. J’avais comme projet personnel de construire une cuisine d’été avec un four à bois, et l’idée d’ouvrir une pizzeria est apparue comme une évidence. » Un clin d’œil à sa première expérience dans la restauration il y a 27 ans, où il faisait déjà des pizzas à emporter.


Deux fondamentaux : fabrication artisanale

et choix des produits

Le confinement aura permis de réaliser les travaux nécessaires à l’ouverture de cette pizzeria au feu de bois. Dans sa cuisine d’un peu plus de cinq mètres carrés organisée autour du four à bois, Mathieu prépare lui-même sa pâte maturée trois jours, composée notamment de farine Caputo, « la meilleure sur le marché ». « Ma sauce est maison, à base de tomates San Marzano, les meilleures pour les pizzas », complète-t-il. Sur la carte, seize recettes authentiques à base de charcuterie italienne tranchée maison, ou encore du fromage sélectionné avec soin. « J’utilise notamment du jambon de Parme et du parmesan 24 mois d’affinage. Tout est d’appellation DOP, l’équivalent italien de l’AOP en France. » Et les légumes sont en quasi-totalité bio. « Tous les produits sont choisis pour leur qualité. J’accorde une grande importance à la saveur des ingrédients que je cuisine », souligne Mathieu. Pour accompagner les plats, des boissons italiennes avec ou sans alcool ont été sélectionnées avec un caviste. Depuis son ouverture, cette pizzeria traditionnelle a déjà trouvé sa clientèle. Pour les gourmands, quelques desserts 100% italiens seront prochainement proposés, avec là aussi une importance particulière donnée à l’authenticité des recettes et leurs compositions.


200 vues0 commentaire