Agen veut mener une politique ecologique ambitieuse

L’une des priorités majeures de ce mandat est bel est bien la mise en place d’actions concrètes en faveur de la transition écologique. Avec l’appui d’un cabinet expérimenté dans le domaine, on connaît désormais le « point zéro ».

De notre journaliste : Charlotte Charlier

La première adjointe Clémence Brandolin-Robert a travaillé avec la commission « défi écologique » nouvellement créée pour mettre en place cette stratégie environnementale pour la ville.


La stratégie de développement durable de la municipalité se met doucement en marche. Preuve d’une véritable priorité pour ce mandat, une commission « défi écologique » a été créée avec du personnel dédié qui s’occupe désormais de cette problématique. « C’était une compétence qui n’était pas de notre ressort auparavant, deux personnes en sont chargées désormais, et une troisième viendra prochainement rejoindre l’équipe », explique la première adjointe Clémence Brandolin-Robert. Depuis le mois d’octobre, la Ville travaille dans l’ombre pour engager des actions concrètes et respecter ses engagements pour favoriser la transition écologique. « Pour s’activer sur cette question, il était important d’avoir un point de départ avec des données chiffrées sur plusieurs axes. C’est pourquoi nous avons lancé un appel à projets pour obtenir des indicateurs et définir un état zéro. » Et c’est le cabinet bordelais E6 Consulting, spécialisé dans le domaine, qui a été choisi pour accompagner la Ville. Ensemble, ils ont défini 82 indicateurs prioritaires et secondaires à suivre, correspondant à 22 engagements du mandat en cours. La phase de collecte des données aura nécessité deux mois de travail. « Plus de la moitié des indicateurs sont renseignables à ce jour, certains ne le seront que lorsque que le projet correspondant sera lancé », appuie Delphine Piazza-Morel, chef du service hydraulique et environnement. Parmi les axes de développement majeurs, on retrouve la volonté de faire d’Agen une « ville nature et à énergie positive ». Transformer la place Armand-Fallières en véritable parc urbain, favoriser la biodiversité en ville, le rafraîchir en été ou encore accélérer sur la rénovation énergétique du bâti sont autant de projets sur lesquels Agen compte s’activer.


Des capteurs pour mesurer l’évolution des données

Une fois que des actions concrètes seront engagées, l’important sera le suivi. Chaque début d’année, une rencontre sera prévue pour mettre à jour les données, essentielles pour avancer. « Parmi tous ces indicateurs, nous en avons retenu neuf qui ne sont pas rattachés à un engagement en particulier mais permettront de mesurer des effets globaux, pour communiquer auprès des Agenais sur leur évolution », ajoute Clémence Brandolin-Robert. Onze stations de mesures vont être installées à plusieurs endroits stratégiques de la ville, pour appréhender la température et la qualité de l’air. Trois d’entre elles permettront d’aller plus loin que ça. « Nous pourrons à travers ces outils mesurer les polluants atmosphériques. Il va y avoir beaucoup à traiter, puisque nous recevrons des informations toutes les douze minutes, ce qui nous permettra d’être très précis dans leur étude », assure la cheffe du service hydraulique et environnement. Les habitants, qui attendent sans aucun doute l’engagement concret de la Ville dans la transition écologique, pourront constater dans un un an les premières évolutions, s’il y a...


Un grand parc naturel prévu à l’Ermitage

« La vue sur Agen sera imprenable », assure Clémence Brandolin-Robert. La création d’un parc naturel est sérieusement à l’étude sur le plateau de l’Ermitage. Deux parcelles ont déjà été acquises par la Ville, et une troisième de près de 14 000 m2 devrait bientôt être signée. L’objectif, rendre cet espace aux Agenais pour qu’ils puissent profiter d’un cadre bucolique dans les hauteurs de la ville.



59 vues0 commentaire

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube