Agen // Le Washington fait place au bistrot de Stéphanie

L’ancien restaurant le Washington, a rouvert sous un nouveau nom : le bistrot de Stéphanie, avec la cheffe Stéphanie Trepp en cuisine.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Stéphanie Trepp propose une carte inspirée de la cuisine française mais aussi de ses voyages.


Le Washington, adresse bien connue des Agenais a fermé ses portes en mars 2018, le chef Patrick Pinard prenant sa retraite. Deux ans après, l’établissement rouvre ses portes sous un nouveau nom : le bistrot de Stéphanie. Aux fourneaux, on retrouve Stéphanie Trepp, qui a racheté l’établissement en juillet dernier. Si c’est par curiosité qu’elle a découvert la cuisine, cette dernière perpétue dans sa famille la cinquième génération dans l’hôtellerie et restauration de par son père. Ses parents sont en effet les propriétaires du château de l’Hoste dans le Tarn-et-Garonne. Après avoir effectué son école hôtelière à Genève, Stéphanie a passé cinq ans dans cet établissement. Mais l’envie de voler de ses propres ailes lui trottait dans la tête... Un jour, elle visite la demeure abritant à l’époque le Washington et tombe sous le charme. Elle décide alors de racheter l’établissement et de se lancer à son compte. Après de longs mois de travaux, l’ouverture était prévue pour fin mars.


Je veux rendre accessible une cuisine goûteuse

Entre temps, la crise sanitaire et le confinement ont fait leur apparition, repoussant le lancement du restaurant à début juin. La décoration a été totalement repensée pour proposer une ambiance familiale dans un cadre où le calme règne. « Ici, on n’a pas le côté cohue que l’on peut avoir en plein centre-ville, la rue est calme et légèrement en retrait » explique Stéphanie.


Une cuisine inspirée de ses expériences et voyages

Son concept, proposer une cuisine française, locale, qui reflète ses multiples expériences et voyages. De la Réunion où elle a vécu jusqu’à ses 15 ans, à ses origines suisses par ses deux parents, en passant par l’Espagne, l’Italie ou encore le Maroc, Stéphanie propose une cuisine qui va, selon ses dires, à l’essentiel. « Je veux vraiment casser l’idée du gastronomique, et rendre accessible une cuisine goûteuse. En cuisine, la préparation est longue comme je fais tout moi-même, mais je me fais plaisir » raconte la cheffe. A la carte : trois plats changeant toutes les semaines, avec des formules allant de 21 à 28Ä. Ouvert le midi en semaine et le soir les jeudis et vendredis, le bistrot de Stéphanie propose également un salon de thé les après-midis. La gérante peut compter sur son apprentie et sur son chef de salle, Benoît Fontaine, qui est également artisan boulanger et fournit son pain au restaurant. Avec le bouche à oreille, et les anciens clients qui reviennent, elle espère trouver son rythme de croisière et perpétuer la notoriété de l’établissement.


Renseignements //

Le bistrot de Stéphanie

7 cours Washington, Agen

lebistrotdestephanie.fr

06 10 93 72 22



749 vues0 commentaire