Agen // ES BTP Réseaux lance le chantier de l’échangeur Agen-Ouest

En obtenant l’appel d’offres pour les premiers travaux nécessaires à la construction de l’échangeur Agen-Ouest, ES BTP Réseaux lance un chantier très attendu. A la tête de l’entreprise, Benoit Batut et Frédéric Guitard, deux anciens de Véolia en passe de racheter cette entité de l’entreprise lot-et-garonnaise.

De notre journlaiste : Charlotte Charlier

Frédéric Guitard (à gauche), Benoît Batut (à droite) accompagnés de Laure Caumont de l’Agglo d’Agen sur le chantier qui a nécessité trois semis-remorques pour la livraison des tuyaux en fonte.


"On peut parler de préambule des travaux de l’échangeur » raconte Laure Caumont, technicienne à l’Agglomération d’Agen. Prévu pour 2022, l’échangeur autoroutier Agen Ouest de l’A62 voit son chantier se mettre en place. L’entreprise lot-et-garonnaise ES BTP Réseaux y a donné les premiers coups de pelle, puisqu’elle a obtenu le dévoiement du réseau AEP (adduction en eau potable) suite à un appel d’offres lancé au niveau national par le maître d’ouvrage qui n’est autre que l’Agglomération. En d’autres termes, l’entreprise s’est chargée de mettre en place des canalisations d’eau brute, pour acheminer l’eau puisée à Brax vers l’usine de Sivoizac au Passage d’Agen et la transformer en eau potable.


La famille Perry nous permet de mettre le pied à l’étrier

Un chantier d’envergure, puisqu’il a fallu mettre en place des canalisations sur près d’un kilomètre. Plus précisément, ce sont 110 tuyaux en fonte de six mètres de long et de 250 kilos chacun et quelques 550 tonnes de sables qui ont été nécessaires à cette installation. Si initialement le délai de ce chantier était fixé à un mois, c’est finalement en un temps record qu’il s’est déroulé puisqu’il a été réalisé en une semaine seulement. Un exploit possible grâce à la météo qui a été plus que clémente, l’absence de contraintes techniques et une équipe de chantier composée de cinq à six personnes plus qu’opérationnelle. Avec AC2I et Pir2infra en maîtres d’oeuvre, ce sont trois entreprises made in Lot-et-Garonne qui ont travaillé en collaboration pour ces premiers travaux de l’échangeur. Reste désormais à remettre le chantier en état pour la suite. Vinci a d’ailleurs récemment lancé l’appel d’offres pour la construction de l’échangeur.


Un rachat prévu à l’horizon 2022

Si le visage d’ES BTP Réseaux a d’abord été celui de la famille Perry, un changement est en train d’être opéré à la tête de cette entité spécialisée dans l’eau et l’assainissement. Si elle gardera le même nom, les deux directeurs actuels, Benoît Batut et Frédéric Guitard, vont en faire l’acquisition à l’horizon 2022. Ces anciens de Véolia, qui travaillent ensemble depuis plus de 10 ans, avaient dans l’idée de monter une affaire ensemble tout en restant dans le département. « Se lancer dans le secteur des travaux publics en partant de zéro est très compliqué, notamment en raison du matériel très coûteux » raconte Frédéric Guitard. En 2018, une opportunité avec la famille Perry leur permet de signer chez la filiale Réseaux d’ES BTP, avec un objectif de rachat fixé à fin 2022. « Ils nous accompagnent et nous permettent de mettre le pied à l’étrier » explique Benoît Batut. Avec quinze salariés dont douze agents de terrain pour assurer les chantiers, les deux associés peuvent d’ores et déjà se réjouir d’avoir doublé le personnel et triplé le chiffre d’affaires d’ES BTP Réseaux en un peu moins de deux ans.


Les travaux de développement du réseau d’adduction en eau potable en vue de la création de l’échangeur Agen-Ouest représente un investissement total de plus 150 000 euros.


473 vues0 commentaire