A l’Agglo, les maires remis au centre du jeu

Une conférence des maires avec pour mission d’élaborer les grands axes stratégiques pour les six prochaines années va se mettre en place dans les mois à venir.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Dès son élection à la tête de la CAGV, Guillaume Lepers annonçait sa volonté d’impliquer les 18 autres premiers édiles du territoire. Suite au conseil communautaire qui s’est déroulé jeudi 1er octobre, cette déclaration d’intention a pris un tournant beaucoup plus concret. Si l’instauration d’une « conférence des maires » est obligatoire, le rôle véritable donné à celle-ci est laissé à l’appréciation de chaque intercommunalité. Le nouveau président du Grand Villeneuvois a choisi, pour sa part, de lui donner du corps. « La question, c’est de savoir ce que l’on va faire ensemble pendant les six ans à venir. Veut-on une Agglo d’investissements, de services ? Que veut-on mutualiser ou pas ? Je veux que l’on puisse se poser ensemble, entre maires, pour discuter de toute cette partie stratégique », explique Guillaume Lepers. Il sera question d’identité, d’attractivité et de développement sur des thématiques aussi diversifiées que l’économie, le patrimoine, le tourisme, la ruralité ou la santé. Cela pourra également concerner le fonctionnement même de l’institution ou la collaboration avec les voisins et le secteur privé.

Ce pacte de gouvernance, qui sera élaboré dans le détail au cours des prochains mois, offrira à chaque membre une voix équivalente. « Villeneuve n’aura pas plus de poids que les autres », assure le président.


Vers une meilleure expression

démocratique

Cette mesure s’inscrit dans une dynamique plus globale. Depuis sa prise de fonction, Guillaume Lepers a souhaité espacer un peu plus le travail de l’assemblée communautaire. Le travail en commission avec les vice-présidents et le passage en bureau sont réalisés plus en amont du vote en conseil afin de favoriser « les allers-retours ». « Le dernier bureau s’est avéré très long mais c’était constructif », se réjouit Guillaume Lepers. La conférence des maires ne risque-t-elle pas de constituer la strate de trop dans la chaîne de décision ? Pas à en croire son principal défenseur : « La conférence des maires vient pour amener une vision à moyen et long terme. Comme on ne pourra pas se permettre d’être partout à la fois, il faudra définir des priorités. Le reste, c’est de la mise en place opérationnelle. »

75 vues0 commentaire