A l’école de Courbiac, finis les préfabriqués !

L’extension et les travaux de rénovation de l’école Guy-de-Scorailles ont été inaugurés ce vendredi 4 septembre, après de longues années où les cours furent donnés dans des Algécos.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Elus locaux, artisans du chantier et équipe pédagogique ont souligné le soulagement de voir ce projet aboutir lors de l’inauguration ce vendredi 4 septembre.


"Quand je suis arrivée dans cet établissement, les préfabriqués venaient d’être installés. On nous avait dit que c’était du provisoire pour les dix ans à venir. Et puis ça a duré, duré. La date a largement été dépassée. En plus d’être les uns sur les autres, ça commençait à devenir un peu vétuste. Heureusement, on avait la clim’ car sans ça, enseigner aurait tout simplement été impossible... » A l’image de cette interminable attente, les travaux ont eux aussi été retardés entre les intempéries de début d’année et le confinement. Mais après 15 longues années, les enseignants de l’école Guy-de-Scorailles, dont Karine Seunes aujourd’hui directrice, et les enfants peuvent enfin savourer des conditions optimales pour exercer et apprendre. Mieux vaut tard que jamais...

Ce vendredi 4 septembre, tous les ingrédients étaient enfin réunis pour célébrer l’inauguration en bonne et due forme et rendre hommage à celui qui donné son nom à cette belle institution. « Pour éviter que les enfants du quartier rural de Courbiac n’aient à aller jusqu’à Eysses, Guy de Scorailles a mis à disposition une maison d’habitation pour en faire une école », rappelle le maire Guillaume Lepers. Une jolie histoire qui se perpétue aujourd’hui avec un peu plus d’une centaine d’élèves grâce au conséquent mais nécessaire investissement de 700 000 € pour réaliser cette nouvelle extension (après celle de 2004 via les préfabriqués) et toutes les rénovations.


Une école moderne à la campagne

Dans le détail, l’ancien bâtiment a été complètement repensé pour plus de fonctionnalité. L’étage est devenu une salle d’accueil périscolaire tandis que le rez-de-chaussée concentre salles de classe avec connexion informatique, sanitaires mis aux normes, hall d’accueil pour les parents et espaces pour l’équipe pédagogique. Le nouveau complexe, quant à lui, s’étend sur près de 400 mètres carrés de plain pied. On y retrouve les deux classes de maternelle de 60 m2, une salle modulable de même superficie qui sert de dortoir ou de salle de motricité, des sanitaires et une salle de restauration d’environ 120 m2 équipée d’un self pour favoriser l’autonomie des plus grands. Le tout est équipé d’un système de chauffage réversible et d’une ventilation naturelle afin de générer des économies d’énergie. Les enfants (et les parents) en situation de handicap sont désormais les bienvenus. L’extérieur est aussi beau que l’intérieur est fonctionnel. Avec ses bardages en bois et en panneaux stratifiés, l’extension s’intègre parfaitement dans le paysage très campagnard du site, entre les moutons et les vergers de pommiers. On doit la conception de cette œuvre à l’architecte Virginie Pérès, du cabinet Atelier d’architecture associés, et sa réalisation à des artisans locaux, à l’image de Catarino ou encore Nayrolles et Fils. « On a beaucoup plus d’espace. On peut maintenant se targuer d’avoir une école très moderne et agréable à vivre au quotidien », se réjouit Karine Seunes qui a traversé l’ensemble de l’ère précédente. Il s’agit également d’une belle victoire pour les parents d’élèves après un rude combat depuis 2018 pour débloquer ce projet.


92 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube