A Agen, le smartphone remplace le parcmètre

L’application PrestoPark a débarqué à Agen, permettant aux automobilistes réguliers ou occasionnels de faciliter le paiement du stationnement en voirie.

Par notre journaliste : Dimitri Laleuf

Nicolas Benatti, l’adjoint aux nouvelles mobilités et aux stationnement se réjouit de l’efficacité de ce nouvel outil.


Bien qu’impopulaire, le stationnement payant en centre-ville est une nécessité pour éviter les « voitures-ventouses ». Devoir, à chaque fois, se déplacer jusqu’à l’horodateur, enregistrer sa plaque puis payer un temps d’occupation qu’on ne connaît pas forcément à l’avance font partie de ses inconvénients. Avec PrestoPark, tout devient beaucoup plus rapide et facile. Cette application, développée par la société franco-suisse IEM, a été déployée dans plus de 120 villes et vient tout juste de débarquer à Agen. « C’est une initiative qui avait été amorcée par la précédente mandature, notamment sous la houlette de Clémence Brandolin-Robert », explique le nouvel adjoint au maire d’Agen en charge des nouvelles mobilités et du stationnement, Nicolas Benatti. Après une phase de test avec une trentaine de volontaires, ce nouveau système est désormais en service.

Le principe est simple : il suffit aux possesseurs de smartphones (Android et iOS) de télécharger l’appli PrestoPark, d’enregistrer l’immatriculation du véhicule utilisé ainsi qu’une carte bancaire pour le paiement des tickets. Une fois cette étape réalisée uniquement lors de l’installation, les utilisateurs n’ont plus qu’à se laisser guider par l’appli vers une place libre parmi les 1750 emplacements payants de la cité grâce à la géolocalisation, et rentrer une durée se stationnement.

« Il n’y a plus besoin d’aller jusqu’au parcmètre ni d’attendre lorsqu’il y a du monde, souligne Nicolas Benatti. Plus de monnaie non plus. En cette période de Covid, cela permet d’éviter les contacts et de toucher le terminal. C’est d’ailleurs pour cette raison que la municipalité a décidé d’accélérer un peu le calendrier. »


Ajuster la durée


Ce paiement à distance et dématérialisé offre de nombreux autres avantages. Lorsque le ticket de stationnement touche à sa fin, l’utilisateur reçoit un SMS d’alerte. Il peut soit récupérer sa voiture soit rallonger le temps d’une simple pression du doigt sans avoir à retourner à l’horodateur. « C’est très pratique lorsqu’une réunion s’éternise par exemple. Ainsi, on peut vraiment ajuster la durée de stationnement à ses besoins », poursuit l’adjoint au maire. Dans un cadre professionnel, cela permet de gérer toute une flotte de véhicules, de sortir des factures détaillées voire d’éviter aux salariés de faire une avance de paiement. On peut même s’affranchir du FPS (ex-amende) en cas de verbalisation.

« Plusieurs autres systèmes ont été étudiés par la mairie mais PrestoPark était la solution la plus avantageuse, la plus facile à déployer et celle sur laquelle on avait le plus de recul étant donnée sa forte présence en France comme en Suisse », révèle Nicolas Benatti. Pour les Agenais, les tarifs des zones verte et orange restent inchangés. Pour la Ville, aucun investissement n’a été nécessaire. PrestoPark se rémunère en prenant un pourcentage sur chaque transaction.


11 vues0 commentaire