47 Fight Club : le sport de combat accessible à tous

Amateurs de savate boxe française ou encore kick-boxing, un tout nouveau club sportif dédié aux disciplines de combat pieds-poings vient de naître sur l’Agenais. Deux professionnels souhaitent transmettre leur passion au plus grand nombre.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Marion Lecuona et Fabrice Paraillous, figures connues en boxe française, se lancent un nouveau défi avec le lancement de leur club 47 Fight Club.


C’est une toute nouvelle structure qui vient de rejoindre la liste déjà bien fournie des associations sportives sur le département : le 47 Fight Club. Vous l’aurez compris, le sport de combat sera à l’honneur... A l’origine, on retrouve Fabrice Paraillous et Marion Lecuona, tous deux passionnés de boxe française. Le premier côtoie le milieu depuis 25 ans, d’abord en tant que sportif aguerri puis en devenant moniteur. « J’ai participé à la préparation de compétiteurs à Agen puis j’ai donné des cours collectifs pendant une dizaine d’années », explique-t-il. Désormais, il assure la préparation et le suivi personnalisé de boxeurs. De son côté, Marion évolue au plus haut niveau, participant régulièrement à des compétitions avec succès. « J’ai débuté à 15 ans, au départ par curiosité pour essayer. Puis j’y ai très vite pris goût et fait mes débuts en combat officiel. J’ai ensuite été éloignée des rings lors de mes deux grossesses et je me suis relancée il y a peu, avec à la clé, un titre de championne de France en 2019 », raconte l’intéressée. La pandémie de Covid-19 passée par là, tous deux ont eu le temps de mûrir un nouveau projet, celui de créer leur propre club et enseigner la boxe française... mais pas que. Grâce à un partenariat avec un autre club basé en Dordogne, le Trélissac Multi Boxe, on retrouvera d’autres pratiques de pieds-poings, comme le kick-boxing ou une variante, le K1, pour laquelle les coups de genou sont également autorisés. Les maîtres-mots ici : dépassement et confiance en soi, tout en prenant du plaisir.

Des disciplines qui s’adaptent à tous

« Nous voulons créer de la diversité, et faire la passerelle entre plusieurs disciplines pour offrir le plus large choix aux pratiquants », ajoute Fabrice. Leur but, faire connaître ce sport qui s’est beaucoup modernisé, notamment avec l’apparition d’une nouvelle pratique : la savate pro, moins technique que la boxe française mais plus spectaculaire, dans laquelle s’affrontent fréquemment tant des professionnels de boxe, que de kick-boxing ou K1. « Les gens ont envie de renouveau et nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice sur le secteur de l’Agenais », lancent-ils de concert. L’accent sera aussi mis sur la préparation mentale, dans un sport où les nerfs sont mis à rude épreuve. « J’ai profité du confinement pour passer mon diplôme de coach mental, très important aujourd’hui en plus de la préparation physique des sportifs. Je pourrai donc proposer un suivi selon les besoins de nos adhérents », appuie Fabrice. Au 47 Fight Club, la porte est ouverte à tous, des adolescents aux adultes, qu’ils soient initiés et souhaitant se lancer en compétition, ou débutants, avec des séances qui seront modulées au fur et à mesure. Tout se passera du côté de Boé, où ils ont obtenu deux créneaux dans une salle spacieuse du Centre omnisports Jacques-Clouché, les mardis et jeudis de 20h à 22h, et ce même en période de vacances scolaires (sauf Noël). Deux cours d’essais sont proposés pour les curieux. Comptez 135€ pour l’adhésion, et un accès illimité aux cours. L’engouement sur les réseaux sociaux donne déjà un bel espoir aux fondateurs qui n’ont qu’une hâte, se lancer tête baissée dans cette aventure de l’enseignement, en laquelle ils croient à 300%.


Renseignements //

06 86 78 45 42 ou 07 84 42 44 56,

facebook : @47fightclub.

Cours les mardis et jeudi de 20h à 22h

au Centre omnisports Jacques-Clouché à Boé.

109 vues0 commentaire